Bioaddict



Le Maroc se convertit de plus en plus au Bio !

Publié Le 1 Mars 2014 à 14h38
 
La production de la filière biologique au Maroc est estimée à 50 000 tonnes en 2013. Cette production a connu une hausse de 50% durant les cinq dernières années.

Jeudi 20 février se tenait à Meknes au Maroc un atelier de travail consacré à la production biologique. Il était organisé par Amabio (Association marocaine de la filière des productions biologiques) en partenariat avec L'Ecole d'agriculture de Meknes et la Direction Régionale de l'Agriculture (DRA).

Lors de cette rencontre, les organisateurs ont présenté les derniers chiffres de la production et de l'exportation biologique ainsi que son cadre juridique.

Ainsi en 2013, selon Amabio, la production de la filière biologique au Maroc est estimée à 50 000 tonnes et cette production a connu une hausse de 50% durant les cinq dernières années. La superficie qui lui est consacrée atteint plus de 5000 ha. Toujours selon Amabio, les exportations marocaines concernant le bio s'élèvent à 12 500 tonnes composées essentiellement de légumes et de fruits frais.

Lors de cet atelier de travail, ont également été évoqués les problèmes liés à ce type de production et les perspectives de développement au niveau de la région de Meknes-Tafilalet.

Pour le Directeur Régional de l'Agriculture, Kamal Hidane, la production biologique reste encore trop faible dans cette région. Il a fait savoir que la DRA avait oeuvré, en coordination avec les élus et les organisations professionnelles, à la conversion d'environ 14 ha d'oliviers et de près de 100 ha de dattiers en culture biologique, ainsi qu'à la conversion, toujours en culture biologique de certaines arboricultures et productions des oasis comme le pommier, le cerisier, et le miel.

Le Vice-Président de Amabio, Abderrahmane Lahmer a lui, appelé à " l'usage des moyens de prévention naturels " pour renforcer les productions agricoles.

Quant au Directeur de l'Ecole Nationale d'Agriculture de Meknes, Toufiq Benziyane, il a souligné la place grandissante de l'agriculture biologique dans le monde, ses vertus en ce qui concerne la préservation de l'environnement, celle des ressources naturelles, de la diversité biologique et les bénéfices sur la santé de l'Homme. Il a également souligné les potentialités du Maroc quant à la production biologique, l'importance particulière qui lui est accordée avec notamment la promulgation de la nouvelle loi qui la concerne et concerne l'organisation des professionnels.

Il faut rappeler qu'en 2011, un contrat programme a été signé entre le gouvernement et l'Association d'un montant de 1, 121 milliards de DH.

Quels sont les objectifs de ce contrat-programme pour 2020 ?

- Atteindre une superficie globale en agriculture biologique de l'ordre de 40 000 ha pour une production de 400 000 tonnes dont 60 000 tonnes destinées à l'exportation et 8460 T de production animale ;
- Créer 9 millions de journées de travail soit l'équivalent de 35 000 emplois permanents ;
- Générer un montant global en devises équivalent à 800 millions DH ;
- Accroître la consommation des produits biologiques au niveau national ;
- Mettre en place un cadre législatif et réglementaire régissant la production biologique.

L'Etat s'engage, entre autres, à soutenir une partie des coûts de la certification des produits biologiques et à contribuer au renforcement de la recherche appliquée et à l'encadrement technique des petits et moyens producteurs à titre individuels ou organisés.

Jeannine Czech

voir les sources de l'infos

Acceuil Biomap
Marché bio des Batignolles
34 boulevard des Batignolles Alimentation bio Marché bio Voir la fiche