Bioaddict



Le premier "Marché bio Leclerc" ouvre en Charente-Maritime

Publié Le 24 Octobre 2018 à 11h45
 
L'enseigne E.Leclerc a ouvert en Charente-Maritime le premier de ses magasins "Le Marché Bio". "Le bio ne doit pas être réservé à des happy fews et bobos parisiens" a expliqué Michel-Edouard Leclerc lors de l'inauguration le mardi 23 octobre.
1/8
Leclerc ouvre son premier magasin 100% bio à...
Leclerc ouvre son premier magasin 100% bio à Saintes, en Charente-Maritime.

 

Michel Édouard Leclerc, PDG du groupe, a annoncé en février dernier vouloir ouvrir 200 magasins bio E.Leclerc en France d'ici 2022, dont 40 en 2019. " Ça pourrait s'appeler "Marché du bio Leclerc" ou "Le Village du Bio" avait-il même précisé.

Son projet se concrétise aujourd'hui avec l'ouverture à Saintes (Charente-Maritime) du premier grand magasin de cette "nouvelle enseigne spécialisée bio" avec 5 000 références sur 400m². De premiers petits magasins test ont en effet déjà ouvert en 2017, comme à Fontaines-les-Dijon, en Côte-d'Or.

A quoi ressemble ce magasin "Marché bio E.Leclerc" ? et bien, il est semblable à ce que l'on connait déjà. Il reprend les design et les codes (assez sobres) des magasins bio spécialisés, pour que les consommateurs "bio addicts" ne soient pas déboussolés : rayonnages en bois, produits en vrac, cagettes pour présenter les fruits et légumes (dont beaucoup sont issus de petites productions locales)... Et on y trouve tous les produits qui sont déjà vendus dans toutes les autres enseignes de magasins bio spécialisés, "mais avec des prix en moyenne 30% moins chers" explique l'enseigne qui assure que ces prix sont obtenus grâce à un effort sur ses marges.

"Le bio ne doit pas être réservé à des happy fews et bobos parisiens. Ce n'est pas parce que les produits bios coûtent à la base 20 au 30 % plus chers qu'il faut en rajouter avec 60 % de marge ! " a précisé Michel Édouard Leclerc au journal La Croix.

"J'ai toujours mangé diététique et bio et effectivemment je préconise à manger mieux. Le marché bio doit être ouvert à tous. C'est un marché qui a émergé grâce à des militants, grâce à des producteurs engagés, il faut aujourd'hui participer à ce que tous les Français puisse manger bio parce que c'est plus sain. Développer le marché bio, c'est une manière de reprogrammer le modèle alimentaire français qui était devenu un peu trop productiviste" a déclaré Michel Édouard Leclerc au journal Sud Ouest lors de l'inauguration du magasin de Saintes.

Déjà 2ème distributeur de produits bio en France (devant Carrefour), E.Leclerc veut accélérer son développement avec 3 leviers de croissance :

1) L'extension des gammes bio dans ses supermarchés : 2 000 à 2 500 références regroupées en "corner bio" en magasins, avec une signalétique et une offre mieux valorisée en alimentaire, mais aussi dans les rayons beauté, santé et textile ;

2) Le coup de boost sur la marque "Bio village" (600 références actuellement). C'est la MDD (marque du distributeur) ambassadrice de l'enseigne.

3) Et maintenant les magasins spécialisés "Marché bio E.Leclerc" avec un univers dédié à la pratique plus exclusive du bio. "Ce concept correspond aux attentes des "inconditionnels", des pure players du bio et des producteurs engagés : Le Moulin du Pivert, Le pain des fleurs (Léa Nature), Soy (Nutrisanté), etc. On y trouvera 100% de bio avec priorité à l'Origine France ; on y développera du vrac (céréales, épices, boissons), mais aussi des lessives, des produits de beauté et santé bio" explique Michel Édouard Leclerc.

Avec un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros en 2017 et une croissance annuelle qui dépasse les 20%, le groupe E. Leclerc accélère ainsi sa conquête du marché du bio alors que la vente de produits bio n'avoisine que les 4% du chiffre d'affaires total du groupe actuellement.

Stella Giani




Acceuil Biomap
L'Eau Vive
65 rue Victor Hugo Alimentation bio Supermarché bio Voir la fiche