Bioaddict



good news

Le projet de loi sur l'interdiction de Bisphénol A est en bonne voie

Publié Le 10 Octobre 2011 à 13h02
 

L'Anses a publié fin septembre, deux rapports mettant en évidence les effets sanitaires du Bisphénol A (BPA) avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme ''même à de faibles niveaux d'exposition.'' Suite à ces inquiétantes publications, la proposition de loi visant à interdire l'utilisation du BPA dans les conditionnements alimentaires a reçu, jeudi 6 octobre, le soutien du gouvernement et de la majorité.

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a déclaré que le gouvernement soutenait ce texte et souhaitait même aller plus loin. En effet, alors que le texte proposait l'interdiction à partir du 1er janvier 2014 de la fabrication, de l'importation, de l'exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire comportant du BPA, Xavier Bertrand a présenté un amendement visant à interdire dès le 1er janvier 2013 l'utilisation du BPA dans tous les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de trois ans. Il s'agit ainsi de leur éviter tout contact avec le BPA qui pourrait être bien plus nocif alors qu'ils se trouvent en pleine phase de développement et de croissance.

La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet a d'annoncé vendredi qu'une note franco-suédoise faisant référence au rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur le BPA sera présentée au Conseil environnement dans la journée du lundi.

Si les industriels estiment que le délais est trop court pour trouver dans certains contenants plastique un substituant au BPA, rappelons que des pays tels que le Danemark et le Costa Rica ainsi que certains Etats américains ont déjà sauté le pas.

Célia Garcin