Bioaddict



bad news

Le Texas à son tour pollué par la marée noire

Publié Le 6 Juillet 2010 à 13h37
 
Après la Louisiane, le Mississippi, l'Alabama et la Floride, c'est désormais au tour des côtes du Texas d'être souillées par des galettes de pétrole provenant de la plus grande marée noire de l'histoire des États-Unis, en cours depuis plus de deux mois dans le golfe du Mexique.

Les petites boulettes de goudron repérées ce week-end le long des côtes du Texas proviennent bien de la marée noire causée par l'explosion et le naufrage le 22 avril dernier de la plate-forme Deepwater Horizon.

Lire "Catastrophe écologique aux Etats-Unis : une des pires marées noires de l'Histoire""

Mesurant de un à trois centimètres de diamètre et couvrant "moins de un pour cent" de la superficie des plages selon les autorités, ces boulettes ne représentent " que peu de danger pour les personnes qui les fréquentent", a affirmé le commandant des gardes-côtes Jim Elliott dans un communiqué.

En attendant, les efforts pour tenter d' " écrémer " les eaux huileuses ne sont pas vraiment concluants.

Un supertanker taïwanais surnommé "A Whale" (une baleine), qui a la taille de quatre terrains de football, a été affrété pour nettoyer chaque jour 500 000 barils, soit près de 80 millions de litres d'eau souillée en séparant le mélange de brut et d'eau de mer. Mais le plus grand navire du monde pour la récolte de pétrole en surface n'a pas pu oeuvrer pour l'instant en raison d'une mer houleuse, tout comme les dizaines d'autres navires de ce genre.

Tandis que huit nouveaux navires, loués aux autorités françaises par l'Etat du Mississippi, sont arrivés sur place pour purifier les eaux polluées, la marine américaine a envoyé hier un dirigeable vers le golfe du Mexique pour assister les autorités dans leurs opérations de récupération du pétrole.

Celui-ci devrait rejoindre aujourd'hui le golfe du Mexique pour repérer le pétrole, transmettre des instructions aux navires qui récupèrent le brut à la surface de la mer et rechercher les animaux menacés par le pétrole ou ceux qui sont déjà mazoutés.

Lire "Biodiversité : les effets de la marée noire en Louisiane sont catastrophiques "

Le pétrole a d'ores et déjà souillé plus de 700 kilomètres de côtes, selon les autorités américaines qui ont indiqué hier qu'elles continuaient à installer des barrages flottants censés stopper la progression du pétrole vers les côtes américaines.

Ce sont 44 500 personnes, 6 563 bateaux et 113 avions qui sont aujourd'hui engagés dans la lutte contre cette catastrophe écologique.

Lire " Marée noire : à quand la fin du désastre écologique ?"

Emilie Villeneuve