Bioaddict



Le WWF se mobilise pour l'Année internationale de la biodiversité


Sommaire
1 - La biodiversité et l'Homme sont en danger
2 - L'agenda du WWF pour l'Année internationale de la biodiversité
Publié Le 25 Janvier 2010 à 13h01
 
L'Organisation des Nations Unies a déclaré 2010 "Année internationale de la biodiversité". Tout au long de l'année, le WWF se mobilisera pour "éveiller les consciences en incitant citoyens, entreprises et pouvoirs publics à agir pour stopper la dégradation sans précédent de la biodiversité."

La diversité biologique a diminué de 27 % entre 1970 et 2005, selon le rapport du WWF 2010 and Beyond: Rising to the Biodiversity Challenge, qui présente les dernières données de l'indice Planète Vivante.

Plusieurs phénomènes en sont la cause :

- la perte, le bouleversement ou le morcellement des habitats, principalement au profit de l'agriculture ;
- la surexploitation des espèces, surtout par la pêche. La pollution, la profusion d'espèces invasives et le changement climatique ont également joué un rôle dans la perte de biodiversité.

" Ces menaces sont une conséquence directe de la pression que les hommes exercent sur la planète. En effet, pour notre consommation de nourriture, d'énergie, de vêtements...et pour absorber les déchets que nous produisons, nous puisons dans les ressources naturelles de la planète. En construisant des villages, des villes et différentes infrastructures, les hommes bouleversent les écosystèmes. Et plus l'économie et la population mondiale continueront à augmenter, plus les pressions sur la biodiversité seront importantes ", explique le WWF.

Pour 500 millions de personnes le poisson est l'unique source de protéine. Mais plus de 50 % des stocks de poissons à travers le monde sont totalement surexploités et 25 % d'entre eux ne sont aujourd'hui plus viables.

D'ici 2030, quasiment la moitié de la population mondiale manquera d'eau potable, sans parler des conséquences pour la santé.

En 2002-2003, 4/5e des nouveaux médicaments étaient issus de produits naturels. " Si la biodiversité continue à régresser, nous diminuons nos chances de découvrir de nouveaux médicaments ou traitements " alerte l'organisation.

Pour James Leape, Directeur général du WWF-International : " La biodiversité reflète la bonne santé de la planète et influe directement sur notre vie. En d'autres mots, si la biodiversité continue à diminuer, des millions de personnes vivront avec des ressources en nourriture plus fragiles face aux maladies et aux nuisibles et des ressources en eau irrégulières voire insuffisantes ".

" Personne ne peut échapper aux conséquences de la perte de biodiversité car cette perte signifie clairement que nous aurons moins de nouveaux médicaments et que nous serons plus vulnérables face aux catastrophes naturelles et aux conséquences du changement climatique ", s'alarme James Leape.

voir les sources de l'infos