alimentation Végétarisme et végétalisme

Lima lance une grande campagne participative pour promouvoir l'alimentation végétarienne

La marque 100% vegan Lima a lancé une grande campagne sur internet pour sensibiliser les consommateurs aux dangers écologiques et sociaux liés à la surconsommation de viande. Sur le site dédié www.majourneesanscouteau.com, Lima invite chacun à se passer de viande au moins une fois par semaine.

 

" Il y a longtemps que des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète.... nous avons décidé à partir de 2016 de défendre plus que jamais les valeurs d'une alimentation 100% vegan. La campagne #sanscouteau a pour but de sensibiliser le plus grand nombre aux dangers de la surconsommation de viande et de produits animaux " explique la marque Lima à l'initiative de cette campagne, qui s'implique depuis bientôt 60 ans pour porter les valeurs d'une alimentation végétarienne assortie de convictions nutritionnelles et écologiques fortes.

"Pour le bien de la planète, nous vous proposons une action toute simple : laissez les couteaux dans le tiroir et remplacez la viande et les autres produits d'origine animale par un repas vegan, ne serait-ce qu'une fois par semaine. Ca n'a l'air de rien comme ça, mais si tout le monde s'y met, cette petite action peut avoir de grandes répercussions" explique Lima.

Tous les consommateurs prêts à se passer de viande une journée par semaine sont ainsi invités à partager un selfie ou une photo d'un repas végétarien avec le geste #sanscouteau sur Twitter, Instagram ou sur le site www.majourneesanscouteau.com.

La participation massive des internautes va permettre à Lima de débloquer 6 000 € de dotations pour le compte de deux cantines solidaires : Freegan pony et La Popote.

Freegan Pony est une cantine alternative alimentée par les fruits et légumes invendus du marché de Rungis. Afin de sensibiliser tous les publics au gaspillage alimentaire, cette cantine située aux portes de Paris propose chaque jour des plats végétariens cuisinés par un chef et accessible à partir de 2 €.

La Popote est une cantine végétarienne ambulante pour les personnes sans abri.

Pourquoi manger moins de viande ?

1/ Manger moins de viande permet de lutter contre la faim dans le monde

Plus d'un tiers des récoltes céréalières dans le monde est destinée... à nourrir les animaux et non les humains. En effet, pour "produire" 1 kg de boeuf, 7 à 10 kg de céréales seront nécessairement utilisés, et 15 500 litres d'eau seront nécessaires. Un boeuf "fournira" 1.500 repas alors que les céréales consommées durant sa courte vie auraient pu en fournir 18.000. Ainsi, si les hommes étaient nourris à la place des animaux d'élevage, la faim dans le monde ne sévirait plus. En moyenne par an, un végétarien consomme directement pour s'alimenter quelque 180 kg de céréales tandis qu'un consommateur de viande en gaspille indirectement 930 kg.

2/ Manger moins de viande permet d'être en meilleure santé

La consommation de viande apparaît aujourd'hui comme un véritable problème de santé publique. Selon plusieurs études, la consommation de viande favorise indiscutablement le diabète, l'obésité, élève de manière notoire le risque de certains cancers et favorise les infarctus. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a publié le lundi 26 octobre 2015 une étude qui annonce le classement de la consommation de viande rouge comme "probablement cancérogène pour l'homme" et celle des produits carnés transformés comme "cancérogène pour l'homme".

Tous les consommateurs prêts à se passer de viande une journée par semaine sont invités à partager un selfie ou une photo d'un repas végétarien avec le geste #sanscouteau sur les réseaux sociaux ou sur le site www.majourneesanscouteau.com.

Lire l'article : Alerte santé : la charcuterie et la viande rouge déclarées cancérogènes par l'OMS

La viande que l'on consomme est en effet souvent de mauvaise qualité : il faut savoir que les animaux d'élevage sont majoritairement nourris avec des céréales et des tourteaux de soja OGM bourrés de pesticides. D'impressionnantes quantités d'antibiotiques et autres produits chimiques sont également administrées aux animaux. Autant de substances que vous retrouvez dans votre steack et vous ingérez finalement vous-même !

Le Professeur Colin Campbell, Professeur émérite en Biochimie Nutritionnelle à l'Université Cornell et le Dr. Caldwell Esselstyn, chirurgien de renom à la célèbre Cleveland Clinic, ont ainsi prouvé dans leurs études que les pathologies dégénératives, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, et plusieurs formes de cancer pourraient presque toujours être évités, voire guéris, en adoptant un régime alimentaire basé sur les produits non-transformés d'origine végétale.

Lire l'article : Cancer, diabète, maladies cardiovasculaires : un régime végétarien pour guérir

3/ Manger moins de viande permet de protéger l'environnement

Savez-vous qu'à lui seul, l'élevage est responsable de la plus importante émission de gaz à effet de serre dans le monde ? Il précipite le réchauffement climatique et pollue davantage que tous les modes de transport réunis.

En effet, l'élevage consomme de l'énergie, des ressources alimentaires, et des ressources en eau colossales. Renoncer à la viande, c'est réduire votre empreinte carbone et participer à la préservation de l'environnement (forêts, prairies, espaces sauvages,...). C'est réduire la pollution de l'air et des nappes phréatiques provoquée par les rejets des élevages industriels (méthane, lisiers,...). C'est éviter que de phénoménales quantités d'eau potable soient gaspillées pour produire de la viande.

4/ Manger moins de viande pour mieux respecter les animaux

Savez-vous que la plupart des animaux que vous mangez sont des animaux jeunes, voire très jeunes ? Ainsi, les cochons sont abattus vers l'âge de 6/7 mois, quand ils auraient pu vivre environ 15 ans. La durée de vie d'un veau est généralement de 5 mois. Leur mère, les vaches, pourraient vivre environ 20 ans, mais elles sont abattues vers l'âge de 5 ans. Les poules ont une espérance de vie d'environ 8 ans mais sont tuées à environ 1 an ½. Les animaux, qui ont bien souvent des conditions de vie déplorables, sont abattus dés qu'ils deviennent moins productifs, ou qu'ils ont atteint le poids satisfaisant pour l'éleveur. "Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien" explique le célèbre végétarien et chanteur Paul MacCartney.

Changer ses habitudes alimentaires et manger moins de viande n'a ainsi que des avantages !

Mathilde Emery

A lire également : " L'Atlas de la viande " - La réalité et les chiffres sur les animaux que nous consommons, un rapport de l'association Les Amis de la Terre publié en février 2015