Bioaddict



Mes bonnes résolutions bio et écolos pour 2011

Publié Le 5 Janvier 2011 à 20h15
 
Dans la continuité des bonnes résolutions bio et écolos de 2010, voici une liste de bonnes résolutions pour 2011 avec de nouvelles idées pour me faire du bien et prendre soin de ma chère planète !

La liste des bonnes résolutions pour l'année 2011 :

1/ J'élargis le tri à toutes les pièces de la maison, pas uniquement la cuisine (dans la salle de bain, par exemple, les produits de beauté et esthétiques comportent beaucoup d'emballages...).

Lire : Trier et recycler, oui mais comment ? Gullivert, le guide pratique du savoir faire vert
Recyclage : mieux trier ses produits dans sa salle de bains

2/ J'encourage les pratiques éco-responsables et les éco-gestes au travail. Café équitable, ampoule basse consommation, coin cuisine pour réduire les déplacements, baisser le chauffage le soir en partant, ne pas laisser les ordinateurs allumés ou en veille, utiliser des carafes d'eau filtrantes plutôt que des bouteilles en plastique, recycler les cartouches d'imprimantes,...

Lire : Les bons gestes écologiques à faire au bureau

3/ Je favorise les déplacements en transport en commun, le covoiturage, et je négocie mon abonnement Velib' dans mes indemnisations de transport. Après tout, le vélo est un moyen de transport comme les autres !

4/ Je consomme davantage de produits locaux et de saison afin de réduire le transport des marchandises, de respecter le rythme naturel des saisons et de réduire la dépense d'énergie et de produits chimiques que nécessite la culture sous serre.

Lire : Manger bio et local grâce au mouvement Colibris de Pierre Rahbi

5/ Je mange moins de viande. Et pour me convaincre, je regarde le reportage " Global steack : Demain nos enfants mangeront des criquets " qui explique comment la production de viande, qui est une industrie mondiale en pleine explosion, fait peser une lourde menace sur notre environnement. Une vraie remise en question ! (Documentaire d'Anthony Orliange).

6/ J'achète davantage de produits bio équitables afin d'encourager le développement de cette filière. En effet, c'est une plus grande consommation de produits bio qui permettra de démocratiser la filière et de la rendre ainsi accessible à tous.

7/ J'encourage le développement du bio dans les cantines et je me mobilise avec le WWF sur le site www.ouiaubiodansmacantine.fr

Lire : FOOD INC : Achète, mange, meurs et vas te faire food !

8/ Je m'engage pour la planète ou pour l'Homme en adhérant à des associations comme WWF, Greenpeace, la fondation Nicolas Hulot...

9/ Je laisse libre court à mon imagination pour recycler et pour réutiliser : une bouteille de vin vide peut devenir une carafe d'eau, une barquette de plastique non recyclable peut devenir un pot de fleur pour mon potager, la bouteille d'un nettoyant pour vitre peut devenir un pulvérisateur d'eau pour mes plantes,...

10/ J'achète des produits avec moins d'emballages parce que plus qu'un simple geste écologique,réduire nos déchets est aujourd'hui une nécessité. En effet, en France, on jette 360kg d'emballages par an et par habitant !

11/ Je compense mes émissions de gaz à effet de serre en finançant un projet de développement durable. Le site Action Carbone.org (www.actioncarbone.org) me permet ainsi de calculer de manière simple mes émissions en insérant des informations sur mes déplacements et ma consommation. Le résultat est donné en équivalent Co2. Mais, la meilleure solution à la compensation reste malgré tout la réduction des émissions en amont par des éco-gestes notamment.

Lire : Un coach carbone pour réduire nos émissions de Co2

12/ Je sensibilise mes enfants au tri sélectif et je leur apprends pourquoi c'est important de recycler. Je me renseigne sur les actions de sensibilisation mises en place dans l'école. Je peux aller avec eux sur le site internet : http://enfants.ecoemballages.fr/

13/ Je privilégie l'écotourisme pour mes prochaines vacances et prochains week-end pour redécouvrir les plaisirs simples en pleine nature.

Lire : Protectedplanet.net : le site internet de l'ONU qui révolutionne l'écotourisme
Écotourisme : découvrez tous les hébergements bio et écolos en France

14/ Je me renseigne sur les énergies renouvelables pour équiper ma maison. A l'heure où la crise est toujours présente, n'est-ce pas plein de bon sens que de me chauffer et de m'éclairer avec des énergies renouvelables qui me permettraient de faire des économies et même de gagner de l'argent en m'offrant la possibilité de revendre l' électricité produite ?!

15/ Je fabrique moi-même mes produits d'entretiens. Vive les recettes et astuces de grand-mère à base de vinaigre blanc ou encore de citron! Cette résolution nécessite un peu de temps, mais il existe des sites internet et livres pour m'aider comme Nettoyons vert ! Les produits d'entretien écologiques " maison " de Marie-Luc Sarazin chez Anagramme ou encore Le grand ménage, mes recettes pour une maison propre naturellement de Raffa chez Soliflor.

16/ Je résiste à la tentation du marketing et des nouvelles technologies en n'achetant pas de nouveaux produits tant que les miens fonctionnent. Pourquoi changer trois fois de téléphone portable dans une même année ?! Ais-je vraiment besoin du dernier écran plat ? Et je m'attache à déposer mes produits électroniques usagés dans un point de collecte pour qu'ils soient recyclés. Désormais, les magasins vendant de l'équipement informatiques sont obligés de récupérer les anciens appareils (ex : Fnac, Darty,... ). Et je me renseigne sinon auprès de ma mairie pour savoir si ma commune dispose d'un centre de tri adapté.

Lire : Explosion des déchets électroniques : l'ONU tire la sonnette d'alarme !

17/ Je crée une dynamique de solidarité et de partage dans mon voisinage. Je cherche à me débarrasser de cette mauvaise habitude de systématiquement acheter et je vais d'abord chercher à me faire prêter ou à troquer. Le site echange.consoglobe.com propose également une plateforme de troc bien utile pour cette résolution.

18/ Je fais appel à une banque éthique ou un fond de placement éthique pour placer de l'argent comme la NEF (Nouvelle économie Fraternelle), Eltys ou encore le crédit coopératif.

Lire : L'épargne peut nuire gravement à l'Environnement

19/ Je privilégie les contenants en verre au dépend des contenants en plastique et conserves qui sont susceptibles de contenir du Bisphénol A, substance qui n'a pas fini de révéler ses effets hautement toxiques sur la santé. La Commission Européenne vient d'ailleurs de voter l'interdiction des biberons contenant du Bisphenol A.

Lire : Le bisphénol A nuit gravement à la santé

20/ Je cultive la biodiversité en créant un petit potager bio dans mon jardin ou en créant un petit coin de nature sur mon balcon. Les villes seraient tellement plus jolies s'il y avait des plantes et des fleurs à toutes les fenêtres...

Autant de résolutions qui me font penser qu'être "bioaddict", c'est bon pour la santé et bon pour l'Environnement !

B(i)onne année 2011 à tous !

Valentin Tesseron

A lire aussi : Mes bonnes résolutions écolos pour 2010