Bioaddict



Non aux serres chauffées en agriculture biologique : une pétition nationale est lancée

Publié Le 29 Mai 2019 à 11h19
 
Produire des fraises ou encore des tomates bio en plein hiver sous des serres chauffées : "une abberation incompatible avec le cahier des charges bio" s'insurgent de nombreux agriculteurs et associations de défense de l'environnement qui viennent de lancer une pétition pour faire interdire cette pratique qui se développe avec l'industrialisation de l'agriculture biologique.
" Pas de tomates bio en hiver. Non aux serres chauffées " : La FNAB et 3 associations environnementales en appellent à la mobilisation citoyenne pour lutter contre les dérives de l'industrialisation de l'agriculture biologique

 

Le 4 avril la FNAB (la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique) et le Synabio (le syndicat national des entreprises agroalimentaire bio) alertaient sur la nécessité d'encadrer rapidement le recours au chauffage pour les serres biologiques afin d'empêcher la production de fruits et légumes bio hors saison. Pourquoi ? Parce que selon l'étude FoodGES de l'ADEME, une tomate produite en France sous serre chauffée est responsable de 8 fois plus d'émissions de gaz à effet de serre qu'une tomate produite en France en saison, et de 4 fois plus d'émissions de gaz à effet de serre qu'une tomate espagnole importée !

Lire l'article Non au label bio pour les tomates et fraises cultivées hors saison sous serres chauffées !

"Alors que les projets de conversion basés sur un recours sans limite au chauffage continuent de voir le jour, notre demande de moratoire n'a pas été entendue" s'inquiètent aujourd'hui ces deux organisations qui ont décidé de mobiliser l'opinion publique aux côtés de 3 associations environnementales (le Réseau Action Climat, la Fondation Nicolas Hulot et Greenpeace France) en lançant une pétition nationale "Non aux serres chauffées - Pas de tomates bio en hiver". Cette pétition s'adresse au Ministre de l'agriculture auquel il est demandé d'interdire la production de fruits et légumes bio hors saison.

"Le 11 juillet, le Comité national d'agriculture biologique se réunira afin d'acter ou non l'interdiction de la production des fruits et légumes biologiques à contre saison. L'acteur central de la négociation sera le ministère de l'agriculture, nous demandons donc à Didier Guillaume de voter avec nous pour préserver le label Bio des dérives de l'industrialisation" explique la pétition.

" Les consommateurs sont attachés au label biologique, construire cette confiance nous a pris plus de 40 ans, nous ne laisserons pas l'opportunisme économique de quelques-uns détruire ça " commente Jean-Paul Gabillard, maraîcher bio et secrétaire national légumes pour la FNAB.

Halte aux rendements à tout prix !

"Le marché bio se développe et les appétits aussi. Avec l'arrivée de nouveaux acteurs économiques poussant des pratiques incompatibles avec le cahier des charges bio, c'est tout le système qui est menacé ! Depuis quelques mois, on voit se développer des projets de conversion biologique de serres chauffées pour la production de fruits et légumes hors saison (Pays de la Loire, Bretagne...). Ces projets en gestation vont permettre de retrouver sur les étals de la tomate bio française en plein mois de mars. Une aberration gustative, agronomique et environnementale ! Le cahier des charges bio impose le " respect des cycles naturels " et une " utilisation responsable de l'énergie ". Chauffer sa serre pour produire des tomates ou des concombres en plein hiver ne peut donc pas être compatible avec l'agriculture biologique. Selon les régions et les années, la saison de la tomate peut aller de mai/juin à octobre/novembre, mais certainement pas en hiver." explique la pétition.

60 cuisiniers comme premiers signataires

60 cuisiniers de toute la France, chefs étoilés, restaurateurs, chefs cuisiniers d'EPHAD ou de cantines scolaires, ont accepté de rejoindre la mobilisation et d'être les premiers signataires de cette pétition.

" Aujourd'hui la crise de notre système agricole vient notamment de la distance qui a été créée entre les consommateurs-rices et les paysan-ne-s. Pour nous, proposer en primeur cette pétition à la signature de chef-fe-s cuisiniers c'est replacer le consommateur, le goût et l'alimentation au coeur du débat sur la transition agro écologique " commente Guillaume Riou, président de la FNAB.

Objectif :  1 million de signatures !

Nous avons jusqu'au 11 juillet 2019, prochaine date du Comité national de l'agriculture biologique, pour convaincre le Ministre de l'Agriculture de lutter contre l'industrialisation de la bio en limitant le recours au chauffage des serres à la production de plants et au maintien hors gel, garantissant ainsi que la production reste de saison.

Pour signer la pétition, c'est ici : www.change.org.

En attendant, il ne tient qu'à nous consommateurs de ne pas acheter de fruits et légumes - même bio - hors saison pour ne pas contribuer à l'augmentation des gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique.

Stella Giani