biodiversité changements climatiques

Nous vivons à crédit sur la Terre depuis le 21 août

Comme tous les ans, l'ONG Global Footprint Network a calculé l'Overshoot Day (" le jour du dépassement ") : le jour où la consommation de l'humanité en ressources naturelles dépasse ce que la planète est capable de fournir en un an. Selon l'organisation de recherche environnementale, la consommation de l'humanité a dépassé ce que la nature pouvait nous apporter, et ce, depuis le 21 août dernier.
Afficher le diaporama

La planète n'a plus de stocks. Filtration de CO2, de l'eau douce, production de matières premières et alimentaire... Les ressources naturelles ont toutes été " avalées ", épuisées et nous sommes en train de dépenser les ressources de l'année qui vient.

Depuis samedi dernier, et jusqu'à la fin de l'année, l'homme va répondre à sa demande écologique par l'épuisement des stocks des ressources naturelles et l'accumulation de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

" Si vous aviez dépensé l'intégralité de vos revenus annuels en neuf mois, vous seriez sans doute extrêmement inquiets ", a déclaré Mathis Wackernagel, Président de Global Footprint Network. " La situation n'en est pas moins terrible lorsqu'il s'agit de notre budget écologique. Le changement climatique, la perte de biodiversité, la déforestation, l'eau et les pénuries alimentaires sont autant de signes prouvant que nous ne pouvons plus nous permettre de financer notre consommation au crédit de la nature ".

En 2009, l'Overshoot Day tombait le 25 septembre, soit un mois plus tard que cette année.

" En effet l'amélioration de la méthode de calcul nous permet de rendre compte plus efficacement de l'ampleur du dépassement : la biocapacité disponible est en diminution, la productivité des forêts et des pâturages avait été surestimée ", note le WWF.

[media]

" Nous sommes conscients que nous vivons au-dessus des moyens de la planète. De nombreuses solutions sont disponibles et permettent de s'attaquer au problème : nouvelles technologies, aménagement urbain, éco-constructions, réforme fiscale écologique, régimes faibles en viande, calcul du cycle de vie des produits... ", souligne Mathis Wackernagel.

"A la fin des années 1980, notre empreinte écologique était globalement équivalente à la taille de la terre. Aujourd'hui, c'est 50 % de plus", déplore l'ONG.

Vous souhaitez savoir si vous surexploitez la Terre ? Vous pouvez calculer votre empreinte écologique que le site de Global Fooprint Network et sur celui du WWF.

Emilie Villeneuve

Info +

 

En 1960, l'Humanité consommait seulement la moitié de la biocapacité. A partir de 1987, le rapport entre la consommation mondiale et la biocapacité s'est inversé et ne cesse de se réduire depuis. Les Hommes consomment aujourd'hui 50 % de ressources naturelles de plus qu'il y a seulement 30 ans, avec environ 60 milliards de tonnes de matières premières par an.

(Source : Les Amis de la Terre Europe et Autriche et l'institut SERI ont publié à ce sujet le rapport Overconsumption, disponible en ligne sur http://www.amisdelaterre.org/Nouveau-rapport-surconsommation.html)

Les Amis de la Terre lanceront une mobilisation nationale pour dénoncer la surconsommation de ressources naturelles et défendre des alternatives aux modes de vie " dépassés ". Groupes locaux, militants et sympathisants se réuniront pour une journée d'action dans plusieurs régions de France le 25 septembre 2010. Au programme : la transition vers des sociétés soutenables, sobres en ressources et en énergie mais riches en échanges humains.

Sources: L'Overshoot Day (" le jour du dépassement ")de l'ONG Global Footprint Network