Bioaddict



Nucléaire : encore des malfaçons dans l'EPR de Flamanville

Publié Le 6 Mars 2012 à 16h29
 
Des défauts détectés dans des pièces métalliques destinées à construire le pont de manutention dans l'enceinte du réacteur nucléaire de l'EPR Flamanville3 viennent d'entraîner l'arrêt du bétonnage de l'enceinte.
L'EPR de Flamanville en construction

La construction de l'enceinte interne du bâtiment réacteur de l'EPR de Flamanville 3 est pratiquement achevée.

Mais le pont de manutention du bâtiment réacteur qui devrait être installé courant 2012, pose problème. En effet " quelques unes " (nous ne savons pas combien) des 45 pièces métalliques, appelées " consoles ", destinées à fixer ce pont sur l'enceinte interne, et qui sont en place depuis fin 2011, présentent des défauts dont l'ampleur et la gravité sont en cours d'examen, précise EDF dans un communiqué.

Des contrôles complémentaires sur l'ensemble des consoles vont donc devoir être effectués pour évaluer l'origine et la nature de ces défauts, et déterminer les modalités de remise en conformité des consoles. Et EDF précise qu'elle prendra le temps qu'il faudra.
En attendant, le bétonnage de l'avant-dernier niveau de l'enceinte interne du bâtiment réacteur a été reporté.

La centrale de Flamanville, lancée en 2007, a déjà pris 4 années de retard dues à d'autres malfaçons. Mais pour EDF ce retard ne devrait pas remettre en cause le démarrage de l'EPR prévu en 2016.

Quant au coût de cette centrale nucléaire, qui avait été évalué à 3,3 milliards d'euros en 2005,... il a déjà atteint les 6 milliards d'euros.

Alexandre Sieradzy