Bioaddict



bad news

Oiseaux et papillons s'adaptent difficilement au réchauffement climatique

Publié Le 9 Janvier 2012 à 10h15
 
Une étude montre pour la première fois que les oiseaux et les papillons sont victimes du changement climatique et qu'ils peinent à s'y adapter. Menée sous la coordination du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris pour les oiseaux, cette étude est le fruit d'une collaboration sans précédent avec de nombreux chercheurs européens.
En 20 ans, les températures ont augmenté en Europe de 1°C, décalant les températures de 249 km vers le Nord. Les populations de papillons et d'oiseaux ont également " glissé " vers le Nord mais pas suffisamment vite pour compenser l'augmentation des températures moyennes. Les papillons auraient ainsi accumulé un retard de près de 135 km sur les températures et les oiseaux, 212 km.

Cette étude, basée sur l'étude de 9490 communautés d'oiseaux et 2130 communautés de papillons, illustre à quel point les changements climatiques réorganisent rapidement et profondément la composition de la faune en Europe, avec d'inquiétants décalages dans la réponse de différents groupes d'espèces. En effet, ces décalages laissent présager de profonds changements dans les réseaux d'interactions entre espèces et entre groupes.

Les chercheurs s sont servis de données récoltées par des milliers de naturalistes bénévoles, totalisant plus d'un million et demi d'heures passées sur le terrain depuis plus de vingt ans pour compter papillons et oiseaux. Cette étude a en outre permis de valider un indicateur d'impact du changement climatique sur la biodiversité directement utilisable au niveau national et international.

En France, les données ont été obtenues grâce au Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC), observatoire de sciences participatives du programme Vigie-Nature coordonné par le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d'Oiseaux.

AM