Bioaddict



Pêche profonde : Auchan suspend la commercialisation de 3 espèces

Publié Le 2 Janvier 2014 à 16h29
 
Le groupe Auchan a annoncé le 20 décembre 2013 la " suspension " de la commercialisation des trois principales espèces profondes que sont la lingue bleue, le sabre noir et le grenadier de roche.
Auchan s'engage pour un rayon poissonnerie plus responsable

"Commerçant responsable, soucieux de la préservation du milieu naturel et respectueux de ses partenaires, Auchan a décidé de suspendre la commercialisation du sabre noir, de la lingue bleue et du grenadier, qui nécessitent un chalutage de très grand fond" a annoncé le groupe Auchan dans un communiqué.

"Depuis 2006, Auchan, en cohérence avec sa politique de discounter responsable, a pris des engagements forts destinés à favoriser un commerce responsable des produits de la pêche et la préservation des ressources marines. Auchan a ainsi été la première enseigne en France à arrêter la commercialisation du thon rouge en 2007, celle de toutes les espèces menacées de requins en 2009, et celle de l'anguille en 2011. Par ailleurs, Auchan propose certaines espèces avec une taille supérieure à la réglementation européenne afin de permettre d'atteindre le seuil nécessaire à la reproduction et s'interdit de commercialiser certaines espèces (bar sauvage...), pendant leur période de reproduction. A chaque fois, ces engagements, parfois coûteux sur le plan économique, ont été pris parce qu'ils répondaient à une problématique importante faisant l'objet d'un consensus au sein de la communauté scientifique" précise le communiqué d'Auchan.

L'association de protection de la biodiversité marine Bloom, à l'initiative de la fronde contre le chalutage profond, a accueilli avec enthousiasme cette décision importante mais regrette cependant que le groupe Auchan "n'ait pas décidé de cesser définitivement l'approvisionnement en poissons issus des pêches chalutières de grands fonds, reconnues comme les plus destructrices du monde" et "s'inquiète de lire dans la communication d'Auchan qu'il n'existe pas de " consensus scientifique " vis-à-vis des pêcheries profondes".

En effet, Auchan cite des publications qui assureraient que " les espèces pêchées dans les grands fonds ne sont pas menacées " ou que " l'exploitation des stocks issus de cette pêche se trouve aujourd'hui à un niveau soutenable " or rien de tel n'existe, au contraire, les avis comme les publications convergent pour sonner l'alarme.

Il faut en effet savoir que le chalutage profond est une méthode de pêche qui est décrite par de nombreux chercheurs et scientifiques  comme " la plus destructrice de l'histoire " : d'immenses filets lestés raclent les fonds marins jusqu'à 1800 mètres de profondeur et dévastent des écosystèmes multimillénaires et des espèces vulnérables, dont certaines sont menacées d'extinction.

Le 10 décembre 2013, le Parlement Européen a rejeté l'interdiction de la pêche en eaux profondes. Les lobbies de la pêche industrielle ont ainsi réussi à faire pression sur les Etats membres de l'Union européenne et les députés du Parlement européen. Certains acteurs de la grande distribution en France se sont montrés plus ambitieux et responsables que les élus ayant rejeté l'interdiction du chalutage profond. Les enseignes Casino et Carrefour se sont ainsi engagées à retirer de la vente en janvier 2014 les poissons issus de la pêche en eaux profondes afin de préserver la biodiversité et les espèces marines. Aujourd'hui, le groupe Auchan s'engage également. Mais seulement pour trois espèces de poissons...

71% des Français sont contre la pêche profonde au chalut, selon les résultats d'un sondage BVA. Et ils se disent prêts à faire pression sur les enseignes de la grande distribution et à refuser d'acheter du poisson pêché en eaux profondes. Une grande opération de boycott a notamment été lancée contre Intermarché. Des pages Facebook "Je boycotte Intermarché aussi longtemps qu'ils défonceront les fonds marins'', ou plus simplement "Pour le boycott d'Intermarché" ont été crées.

La fronde des consommateurs contre la pêche en eaux profondes a ainsi réussi à faire plier les enseignes de la grande distribution, mais le combat pour la protection de la biodiversité marine n'est pas encore totalement gagné.

Lire le communiqué d'Auchan

Lire le communiqué de Bloom

Stella Giani


Acceuil Biomap
Marché bio des Batignolles
34 boulevard des Batignolles Alimentation bio Marché bio Voir la fiche