Bioaddict



interview

Pour le maire de Neuilly-sur-Seine le bonheur est dans le bio !

Publié Le 23 Novembre 2011 à 16h11
 
Maire de la ville de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et conseiller général des Hauts-de-Seine, Jean-Christophe Fromantin nous livre ses coups de gueule, coups de coeur et bonnes résolutions bio et écolos. Une interview exclusive pour bioaddict.fr.
Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine.
DOSSIER SPECIAL
  1. Etes-vous bio addict ou bio novice?

    Bio novice mais " bio curieux "

  2. Le déclic ?

    Le bonheur d'un jogging matinal dans la montagne.

  3. Ecolo optimiste ou écolo pessimiste ?

    Ecolo-objectif compte tenu du nombre de difficultés économiques et sociales que nous devons surmonter.

  4. La cause écologique qui vous tient le plus à coeur :

    La défense du patrimoine et des paysages naturels.

  5. La priorité :

    Une politique agricole davantage orientée vers la production biologique.

  6. La personne avec qui vous aimeriez partager un dîner bio :

    Avec ma fille qui est une bio addict.

  7. La dernière bonne résolution écolo que vous avez prise ?

    J'ai acheté un jean bio chez Monoprix.

  8. La prochaine bonne résolution écolo que vous allez prendre ?

    Je vous demande de "ne pas imprimer ce courriel".

  9. Un produit bio dont vous ne pourriez pas vous passer ?

    Mon jean bio chaque week end.

  10. Le lieu où vous vous sentez proche de la nature :

    En mer ... sans hésitation !

  11. Votre dernier coup de coeur bio ?

    Les framboises du potager de mes parents en Charente-Maritime, 150% bio car les 10 mètres qui séparent le framboisier de l'assiette se font à pied.

  12. Votre dernier coup de gueule écolo ?

    Tous les jours quand on me rappelle les sommes que nous dépensons pour palier les incivilités.

  13. Un concept écolo à inventer ?

    Le scooter à énergie solaire.

  14. Votre argument imparable pour convaincre un écolo-sceptique ?

    Qu'a-t-on fait de plus beau qu'un paysage ?

  15. Un message pour nos lecteurs ?

    Ne réduisons pas l'écologie à une série de contraintes, ni à un mouvement politique mais développons dès que nous le pouvons le sens de l'émerveillement auprès de nos enfants. Ils s'ouvriront davantage à la nature, ils deviendront des " écolos convaincus " et découvriront ainsi les vraies dimensions du bonheur.


Propos recueillis par Christina Vieira