recyclage

Pourquoi il faut recycler les bouchons en liège

Et poc, on ouvre la bouteille en souriant en entendant le doux bruit du bouchon qui saute ! Une fois le breuvage servi, geste réflexe, on jette le bouchon à la poubelle. Voici pourquoi il vaut mieux le garder pour le recycler.

Le liège, un matériau vertueux

Les bouchons de liège sont naturels, écologiques, recyclables et transformables à l'infini. Ils sont issus du chêne-liège (Quercus Suber), un arbre unique en son genre car son écorce, le liège, se régénère une fois extraite. L'arbre n'est jamais coupé pour produire des bouchons, mais il est écorcé (dés l'âge de 25 ans et tous les 9 ans) selon un processus délicat permettant la régénération de son écorce.

Durant ses 200 années de vie, un chêne-liège peut donner en moyenne 20 000 bouchons.

La fabrication d'un bouchon en liège est ainsi beaucoup moins polluante que la fabrication de bouchons en plastique ou de capsules en aluminum.

Les avantages écologiques du chêne-liège

Le chêne-liège est une espèce endémique du bassin méditérranéen, on en trouve principalement au Portugal (premier producteur mondial), mais aussi en Espagne, en Corse, en Italie, au Maroc ou encore en Algérie. La répartition géographique de l'espèce est définie par ses exigences écologiques qui sont de quatre ordres : exigence en lumière, chaleur, humidité et refus des sols calcaires.

Les forêts de chênes-lièges s'appellent des subéraies. Véritables réservoirs de biodiversité, ces subéraies ont un avantage très important : elles servent de rempart contre les incendies dans les régions arides du sud de l'Europe en ralentissant la propagation du feu. Par la protection que lui confère son écorce subéreuse, le chêne-liège est en effet le seul arbre à être résistant aux flammes.

Autre intérêt écologique : le chêne-liège a la faculté d'absober 30% de CO2 de plus que les autres arbres et de rejetter beaucoup d'oxygène, ce qui en fait une espèce très intéressante dans le contexte du réchauffement climatique.

Pour découvrir tous les avantages de cet arbre extraordinaire, je vous conseille de regarder la vidéo de Alice Ayel sur Youtube.

Pourquoi et comment recycler ses bouchons en liège ?

Il faut savoir que les bouchons en liège protègent chaque année plus de 2,3 milliards de bouteilles en France, et plus de 13 milliards dans le monde, ça en fait des bouchons à récolter !

Mais pourquoi les récolter ? tout simplement pour leur donner une seconde vie !

[media]

Le liège est en effet le matériau circulaire par excellence. Une fois collecté, le bouchon est broyé pour être revalorisé. Il est alors utilisé pour fabriquer des plaques d'isolation phonique ou thermique (c'est un excellent isolant !), des sous-couches de parquet, des accessoires de mode ou encore des objets de décoration.

La marque Blackcork propose ainsi du mobilier écologique et ultra design en liège. Pour les accessoires de mode (sacs, bijoux, portefeuilles, chaussures et même montres), voici quelques marques "coup de coeur" : Madam en liège (sacs fabriqués à la main en France, à Layrac dans le Lot-et-Garonne), Oak Forest ("made in Portugal"), Cortika (une société bordelaise), Karmyliege (bracelets en liège naturel fait-main en Charente-Maritime et sacs fabriqués de manière artisanale au Portugal).

A noter : pour des raisons de maîtrise de l'aptitude au contact alimentaire, le liège recyclé ne redeviendra jamais bouchon.

Les opérations de recyclage des bouchons sont coordonnées par la Fédération Française du Liège qui les récupère puis les vend à la tonne à des entreprises qui vont ainsi les revaloriser pour créer de nouveaux produits. L'intégralité de l'argent récolté par la Fédération est ensuite réutilisée pour financer des actions humanitaires et/ou caritatives et des actions de développement durable comme la plantation de chênes-lièges en France.

Plus de 600 000 € ont ainsi déjà été redistribués à des associations partenaires pour des actions sociales & écologiques et plus de 6 500 chênes lièges plantés en France.

La France, championne du monde du recyclage de bouchons en liège

Avec plus de 2 000 points de collecte (particuliers, associations, cavistes, grandes surfaces, restaurants ou encore producteurs de vins et spiritueux) participant à ce recyclage et permettant chaque année de récupérer plus de 60 millions de bouchons, la France occupe la première place du recyclage mondial de bouchons de liège.

La Fédération Française du Liège n'entend d'ailleurs pas s'arrêter là : elle a lancé à l'été 2021 la marque collective "Liège recyclable". Prenant la forme d'un logotype utilisable gratuitement par les producteurs et soumis au respect d'un cahier des charges strict, ce dispositif unique au monde permet au consommateur de savoir avant d'acheter une bouteille si celle-ci est bouchée avec un bouchon en liège et d'en connaitre les modalités de collecte. Ce dispositif vise à tripler le nombre de points de collecte de bouchons en liège en France.

"Le recyclage du bouchon en liège est un geste simple mais tellement bénéfique, il faut que le grand public acquière ce réflexe" explique Nicolas Mensior, Président de la Fédération Française du Liège.

Pour retrouver plus d'informations sur le recyclage des bouchons en liège et découvrir les points de collecte en France, rendez-vous sur le site recyclage.planeteliege.com.

Tristan Clavière

Crédit photo @Steve Cukrov