Cosmétiques

Pourquoi préférer les cosmétiques bio ?

Sommaire de cet article :

  1. Pourquoi préférer les cosmétiques bio ?
  2. Un minimum de chimie pour laisser place au naturel
  3. Des procédés de fabrication respectueux de l'environnement
Seuls des procédés de fabrication simples et non polluants sont autorisés : les procédés mécaniques tels le broyage, la stérilisation douce, le tamisage... et les procédés chimiques et physiques simples comme la distillation à vapeur d'eau, la cuisson, la fermentation, l'hydratation...

Les procédés lourds comme la chimie du chlore (gaz chlorés, tout dérivé du chlore), l'irradiation, la ionisation, les traitements au mercure ou à l'oxyde d'éthylène sont proscrits des produits bio, au même titre que l'utilisation de solvants issus de la pétrochimie (Hexane, Toluène, Benzène...) et d'enzymes dérivés d'OGM .

" L'essentiel étant de toujours maintenir la structure d'origine du carbone organique. Les modifications chimiques doivent se limiter aux groupes fonctionnels, afin de préserver l'environnement et maintenir la biodégradabilité.
En outre, les substances transformées doivent être exclusivement issues de matières premières renouvelables ", souligne Nature et Progrès dans sa charte.

Pour les emballages, les formes et les volumes recyclables sont favorisés. Ils doivent consommer le moins d'énergie possible. Les emballages primaires ne doivent pas contenir de polychlorure de vinyle (PVC) ni de polystyrène expansé (polystyrène expansé). En effet, ces deux matériaux sont susceptibles de produire du chlore.
Les matériaux autorisés pour le conditionnement sont les pots et bocaux en verre, le papier, carton biodégradable à 100 % et les plastiques PET et HDPE (les multicouches sont interdits).

Certains gaz propulseurs sont interdits comme les gaz d'origine pétrochimique venant de pulvérisateurs, de brumisateurs et atomiseurs (propane, butane, isobutane, oxyde de diméthyle ou diméthyléther).
Seuls les gaz inertes type CO2 sont autorisés.

De plus, les techniques faisant appel au génie génétique ou à la manipulation génétique sont interdites et les cosmétiques bio ne sont jamais testés sur les animaux !


Vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire !

Emilie Villeneuve

Sources:

" Cosmetovigilance - Bilan des effets indésirables déclarés à l'Afssaps en 2008 "  - Afssaps, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé 2009

Nature et Progrès

Ecocert

BDIH

Demeter

Natrue

Qualité France

Cosmébio Bio et Cosméco