Bioaddict



Qatar Airways et Airbus lancent un centre de recherche en biocarburant


Sommaire
1 - Qatar Airways et Airbus lancent un centre de recherche en biocarburant
2 - Des algues pour faire voler les avions écolos du futur ?!
Publié Le 19 Janvier 2010 à 08h15
 
La compagnie aérienne Continental Airlines a été la première au monde à avoir effectué un vol d'essai d'un avion bimoteurs propulsé avec du biocarburant composé de Jathropa et d'algues.

"L'initiative de ce centre de recherche en biocarburants arrive quelques mois après le premier vol commercial à base de gaz naturel", soulignent les promoteurs de l'opération. En effet,  un vol Londres-Doha d'une durée de 6 heures a été réalisé le 12 octobre dernier. Il utilisait un mélange composé à 50% de kérosène synthétique de gaz liquide (GTL) et à 50% de kérosène conventionnel.

Ce carburant alternatif, commercialisé sous le nom de GTL Jet Fuel, représenterait une réelle alternative par rapport au kérosène classique, permettant de dégager moins de dioxyde de souffre lors de sa combustion et améliorant ainsi la qualité de l'air dans les aéroports les plus fréquentés.

Une première étape a ainsi été franchie avec ce vol propulsé via GTL. Et le centre de recherche souhaite maintenant aller plus loin et développer de nouvelles sources d'énergies durables, et notamment à partir de matière première bio, dont la production ne pertuberait pas l'environnement, comme les algues.

La compagnie aérienne Continental Airlines a été la première au monde à avoir effectué le vol d'essai, en janvier 2009, d'un avion bimoteurs propulsé avec du biocarburant composé de Jathropa et d'algues.

"Par rapport au biocarburant fabriqué à base de Jathropa, l'algue a de nombreux avantages. Sa production à terme est sans limite. En effet, les algues peuvent être cultivées dans l'océan ou dans l'eau salée à très grande échelle. Le département américain de l'énergie a ainsi estimé qu'en cultivant des algues sur une surface à peine plus grande que le petit état du Maryland (40000 kilomètres carrés), on pourrait produire la totalité du carburant consommé aux Etats-Unis!", précise un article du site www.businesstravel.fr.

Les algues seraient-elles ainsi l'énergie verte du futur qui permettrait de faire rouler nos voitures et voler nos avions ?

Stella Giani

A lire aussi : Carburant SP 95-E10 : une fausse bonne idée ?