entreprise changements climatiques

Qui sont les Champions de la Terre 2010 ?

Sommaire de cet article :

  1. L'économie verte à l'honneur de l'édition 2010 des Champions de la Terre
  2. Catégorie "vision entrepreneuriale" : l'investisseur Vinod Khosla
  3. Catégorie "politique et leadership" : le Président des Maldives, Mohamed Nasheed
  4. Catégorie " science et innovation " : le scientifique japonais de la terre, le Dr. Taro Takahashi
  5. Catégorie "inspiration et action" : le Prince Mostapha Zaher et l'actrice Zhou Xun
  6. Catégorie "biodiversité et gestion des écosystèmes" : le Président de la Guyane, Bharrat Jagdeo
Afficher le diaporama

Elu président des Maldives en 2008, Mohamed Nasheed a occupé une grande place dans les médias internationaux avant, et pendant, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Copenhague, en décembre 2009. Au même moment, il a même organisé une réunion de son cabinet ministériel, sous l'eau au niveau du plancher océanique, pour mettre en évidence les menaces graves liées aux changements climatiques auxquelles les Maldives doivent faire face.

Lire "Quand les minsitres des Maldives s'alarment contre le réchauffement climatique... ils plongent !"

Le président Nasheed s'est engagé, d'ici 2020, à faire des Maldives le premier pays neutre en carbone. En raison de la menace qui pose l'élévation du niveau de la mer, il a lancé une campagne d'achat de territoires, sur lesquels il va construire un nouvel état des Maldives, pour remplacer la position actuelle de son pays quand celui-ci disparaîtra sous la mer.

[media]

En outre, cet ancien journaliste emprisonné à plusieurs reprises pour ses articles, fait également campagne pour la protection des récifs coralliens qui ont aidé à sauver son pays du tsunami de 2005, en absorbant le choc de la puissante vague déclenchée par le tremblement de terre de Sumatra.

Il a reçu plusieurs prix en reconnaissance de son travail environnemental : Le Time Magazine l'a nominé comme " Héros de l'Environnement " en 2009, et le film The Age of Stupid, sur les effets dévastateurs du changement climatique, lui a remis une récompense lors de la première mondiale, à New York, au cours de la Semaine mondiale du climat, en septembre 2009.