entreprise changements climatiques

Qui sont les Champions de la Terre 2010 ?

Sommaire de cet article :

  1. L'économie verte à l'honneur de l'édition 2010 des Champions de la Terre
  2. Catégorie "vision entrepreneuriale" : l'investisseur Vinod Khosla
  3. Catégorie "politique et leadership" : le Président des Maldives, Mohamed Nasheed
  4. Catégorie " science et innovation " : le scientifique japonais de la terre, le Dr. Taro Takahashi
  5. Catégorie "inspiration et action" : le Prince Mostapha Zaher et l'actrice Zhou Xun
  6. Catégorie "biodiversité et gestion des écosystèmes" : le Président de la Guyane, Bharrat Jagdeo
Afficher le diaporama

Après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur, un doctorat en sciences de la Terre, un poste de professeur au Queens College et à l'Université de Columbia, Taro Takahashi est maintenant chercheur principal à l'Observatoire terrestre Lamont-Doherty de l'université de Columbia, à New York.

Cet homme a consacré cinq années de sa vie à découvrir le fonctionnement des cycles du carbone dans les océans, sur la terre et dans l'atmosphère. Son travail constitue la fondation sur laquelle toutes les recherches sur le cycle du carbone sont maintenant construites.

Il a constaté que la majorité des émissions mondiales de CO2 résidaient dans l'océan. Il a également fait de nombreuses observations importantes sur l'absorption océanique et ses variations en fonction de la température de l'eau ou des saisons.

[media]

Taro Takahashi explique que sa recherche principale "vise à comprendre le sort du CO2 industriel libéré dans l'air" et espère que son étude "conduira à une meilleure compréhension et donc à une prévision fiable de la capacité des océans à absorber le CO2 industriel". L'idée est d'estimer l'ampleur de la capacité des océans à réguler le climat.

Avec le soutien financier de la société Ford, qui l'a récompensé avec le prix Ford en 2004, il a étudié la façon dont le changement climatique pourrait modifier les interactions entre la terre et les océans, ainsi que les solutions pour atténuer ces changements.

Pour Richard Feely, océanographe à la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), organisme qui étudie le phénomène El Niño et le cycle du carbone : " Il a initié les méthodes que nous utilisons tous. À peu près tous ceux qui ont travaillé avec lui, ont bénéficié de sa sagesse et de ses conseils. "