Bioaddict



bad news

Retour des farines animales imminent ?

Publié Le 2 Décembre 2011 à 14h09
 
Déjà évoquée en juin dernier, l'hypothèse d'une réintroduction des farines animales, cause de la maladie de la vache folle, vient d'être validée par le Conseil National de l'Alimentation...

Les éleveurs bio, qui ne sont pas concernés par ce scénario, se frottent les mains d'avance. En effet, comme le rapporte le site d'Europe 1 via le journaliste Pascal Berthelot, le Conseil national de l'alimentation (CNA) a entériné aujourd'hui la réintroduction partielle des farines animalesConsultez l'avis complet sur le site du CNA , instance consultative des ministères de l'alimentation, de la santé et de l'économie.

Selon ce sernier, les farines animales n'auraient plus d'impact sur la santé : "Les conditions sanitaires ayant conduit à l'interdiction des PAT dans l'alimentation des animaux destinés à la consommation humaine ne sont plus d'actualité." En mai dernier dans un document de rapport d'étapes, l'instance soutenait déjà que la situation sanitaire était maîtrisée.

Malgré l'avis défavorable de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) publié mi-novembre, les farines animales pourraient donc être réintroduites en France sous de l'appellation "PAT", pour protéines animales transformées, souligne Europe 1 sans toutefois donner d'échéance.

Le CNA précise que ces PAT exclueraient l'utilisation d'un animal malade comme base d'une farine. Encore heureux (!), a-t-on envie de lui répondre... Concernant l'utilisation des ces farines, le Conseil précise, comme on le savait déjà, qu'elles seront interdites aux ruminants, comme les vaches ou les moutons. Une décision certainement liée à la crainte de raviver le spectre de la vache folle et d'affoler l'opinion. Seuls les poissons, les porcs et les volailles seraient donc concernés en cas d'aval du gouvernement.

Si cette nouvelle peut être bien accueillie par les éleveurs conventionnels qui en tireront un gain financier, elle risque de provoquer la colère les associations de consommateurs et de protection de l'environnement !

Célia Garcin