Bioaddict



Rio+20 : 17% des Français seulement savent de quoi il s'agit...

Publié Le 11 Juin 2012 à 13h09
 
Selon un sondage "OpinionWay–Fiducial pour Radio Classique et Les Echos" paru le 8 juin, si une large majorité des Français est préoccupée par les enjeux environnementaux et plébiscite la création d'une Organisation Mondiale de l'Environnement, seul un quart d'entre eux sait à quoi correspond Rio+20...

Le sondage précise qu' "en dépit d'une séquence électorale fortement centrée sur les enjeux économiques nationaux, les Français continuent d'être préocupés par la question des équilibres environnementaux et sociaux supranationaux. En effet, si les préoccupations individuelles et nationales constituent des sujets d'inquiétudes prépondérants, les résultats de ces sondages montrent clairement que les enjeux environnementaux et sociétaux plus globaux constituent aussi des préoccupations fortes, comme en témoignent leus niveaux de présence à l'esprit ou leurs fréquences d'occurence quotidienne."

Ainsi apparaît en tête de ces sujets les risques sur la santé par l'utilisation des produits chimiques dans l'industrie et l'agriculture (sujet de préoccupation fréquente pour 69% des Français, 21% des Français y pensant tous les jours ou presque). A titre de comparaison, le chômage est un sujet de préoccupation fréquent pour 80% des Français et 28% y pensent tous les jours ou presque. Les enjeux sociaux ne sont pour autant pas marginalisés non plus. La pauvreté et l'exclusion dans le monde est un sujet de préoccupation fréquent pour 63% des Français et 16% y pensent tous les jours ou presque. Il en est de même pour les écarts de qualité de vie entre les pays pauvres et les pays riches avec respectivement 61% et 16%.

Si une large majorité des Français déclare avoir entendu parler du Sommet de la Terre de Rio, seulement un petit quart affirme pouvoir dire de quoi il s'agit précisément, et avec pour tous le sentiment largement partagé que ce type de sommet n'a pas de réelles implications locales.

En effet selon le sondage "OpinionWay-Fiducial pour Radio Classique et Les Echos", si seulement 30% de la population Française déclare ne jamais avoir entendu parler du Sommet de la terre de Rio, il faut noter aussi que seul 17% affirme pouvoir dire précisément de quoi il s'agit. Un chiffre un peu près équivalent à la part de Français qui a entendu parler à ce jour (fin mai 2012) de Rio+20. Renforçant ce déficit de visibilité des conférences mondiales, on ne trouve que 10% des interviewés qui affichent à la fois une certaine connaissance et qui savent que ce tiendra prochainement un nouveau Sommet, Rio+20. Ce déficit de notoriété peut s'expliquer par la faible utilité perçue de ce type de conférences mondiales : seulement 17% de Français pensent que ce genre d'évènement peut avoir des répercussions locales. Une hypothèse qui apparait relativement solide au vu des nivaux de préoccupations déclarés sur ces sujets.

A noter que les 18-24 ans constituent un groupe de population plus informé que les autres, puisqu'ils sont 27% à avoir entendu parler de Rio+20 et 28% à avoir le sentiment que ce type de sommet a de réelles applications au niveau local.

"Pour autant, cette méconnaissance des dénominations et calendriers des conférences mondiales n'est pas le signe d'une indifférence. Pour preuve la part très importante de Français manifestants le désir d'exprimer ses idées sous forme de votes, de contributions, de débats" précise Opinion Way.

A la question si le Club de France Rio+20 - présenté rapidement aux interviewés - organisait une concertation auprès des Français, souhaiteriez-vous entendre/apporter vos idées... l'échantillon représentatif de la population française interrogé témoigne en effet à nouveau de son vif intérêt pour ces questions et de son souhait de participer activement à ces débats et recherches de solutions. On trouve ainsi une très large majorité qui désire faire entendre ses idées en votant par internet sur la base de propositions déjà clairement définies : 74% dont 27% certainement. La contribution a des forums sur internet s'affiche aussi à des niveaux élevés : 46% dont 9% certainement. Et en dépit de l'implication plus forte que demande la participation à des débats publics, 33% des Français déclarent qu'ils souhaiteraient y participer (dont 7% certainement).

"Un désir de participation au débat d'autant plus fort que les préoccupations sont réelles et que demeure le sentiment d'une insuffisante écoute des attentes de la société civile lors des conférences mondiales : 78% pense que la société civile est insufisamment impliquée et sa parole insufisamment prise en compte" commente Opinion Way.

On remarque également dans ce sondage que sur la base de la liste des propositions que pourrait porter le Club Rio+20, les enjeux sociaux sont tout autant mis en avant que les enjeux environnementaux : malnutrition et mortalité infantile, réchauffement de la planète, éducation et formation des jeunes aux questions sociales et environnementales, prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux au même titre que l'économie et l'emploi se situent tous les quatre à des niveaux comparables, entre 46% et 40%.

A noter que les jeunes sont plus sensibles que le reste de la population au thème relatif à la lutte contre les discriminations (des jeunes, des femmes, des plus âgés ou bien encore des minorités ethniques) : 38% vers 27%.

L'étude montre également que les Français plébiscitent la création d'une Organisation Mondiale de l'Environnement : 82% déclarent que c'est une bonne idée dont 28% une très bonne idée.

Quelque 130 chefs d'Etat et de gouvernement, des dizaines de milliers de responsables de collectivités locales, ONG, industriels, militants, jeunes, autochtones, se rendront ainsi à Rio du 20 au 22 juin, afin de trouver des solutions face à une planète en péril qui se dégrade à grande vitesse. En espérant que ce Sommet ne sera pas un échec comme le prédisent déjà certains...

Mathilde Emery