Bioaddict



Santé : des étudiants se mobilisent contre le Bisphénol A

Publié Le 4 Avril 2011 à 11h39
 
Le collectif d'étudiants Appel de la jeunesse a lancé jeudi 31 mars une campagne baptisée "Générations cobayes, non merci", afin de réclamer l'interdiction du bisphénol A dans les plastiques alimentaires en France.
Campagne " Générations Cobayes, non merci ! "

Le collectif Appel de la jeunesse est composé de plusieurs associations étudiantes. Il a lancé jeudi 31 mars, une campagne un peu particulière, à proximité de l'Assemblée nationale.

Les revendication des participants, recueillis par Sciences et Avenir, sont les suivantes: "Nous ne voulons plus être exposés à la pollution chimique à notre insu, nous ne voulons plus faire partie des générations cobayes".

L'opération, sous forme de happening, a reçu le soutien de plusieurs députés et personnalités écologistes telles qu'Yves Coppens ou encore Corinne Lepage. La campagne est également soutenue par plusieurs associations comme le Réseau environnement santé, le Criigen (génie génétique), le Criirem (Rayonnements électro-magnétiques non ionisants), le WWF et Générations futures.

Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique issu de la réaction entre deux équivalents de phénol et un équivalent d'acétone, dont la toxicité sur le corps humain fait débat bien qu'elle ait déjà été prouvée sur les animaux. Il est notamment suspecté d'être un perturbateur endocrinien. On trouve du BPA dans le polycarbonate, un plastique transparent employé dans des contenants alimentaires tels que les bouilloires, bonbonnes d'eau, revêtements intérieurs de boîtes de conserve ou canettes, ainsi que dans des amalgames dentaires. En France le Parlement avait voté l'interdiction en juin de la fabrication et de la commercialisation de biberons contenant du bisphénol A.

Après avoir participé à la conférence de l'OMS en mars 2010 sur la santé et l'environnement de l'enfant, le collectif Appel de la jeunesse se mobilise à nouveau afin que l'interdiction soit généralisée à tous les plastiques alimentaires selon un " principe de prévention." La campagne devrait prochainement également viser les OGM, les nanomatériaux ou encore les pesticides.

Alicia Muñoz

A lire aussi : Le bisphénol A nuit gravement à la santé

Le Bisphénol A interdit... mais uniquement dans les biberons

Bisphénol A : L'insoutenable légèreté de l'Agence Européenne pour la Sécurité des Aliments

Santé et alimentation : nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !