Bioaddict



good news

Santé : un label pour garantir des tickets de caisse sans Bisphénol A

Publié Le 19 Janvier 2015 à 11h55
 
Afin de protéger la santé des consommateurs et des salariés amenés à les manipuler fréquemment, le 16 janvier 2015, les deux premiers labels " ticket de caisse sans bisphénol A " ont été remis au distributeur Lidl et au fabricant de papier thermique Koehler.
Le label " ticket de caisse sans bisphénol A " garantira que les tickets de caisse et les reçus de carte bancaire, distribuées par les enseignes ou les fabricants participants, ne contiennent pas de bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien toxique pour la santé.

Les deux premières labellisations " ticket de caisse sans bisphénol A " viennent d'être remises ce vendredi 16 janvier 2015 au distributeur LIDL et au fabricant de papier thermique KOEHLER, par l'INERIS (l'Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques), dont la mission est de "contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l'environnement".

Le label " ticket de caisse sans bisphénol A " vient compléter l'interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires entrée en vigueur au 1er janvier 2015. Il garantira que les tickets de caisse et les reçus de carte bancaire, distribuées par les enseignes ou les fabricants participants, ne contiennent pas de bisphénol A (BPA).

Le BPA est un perturbateur endocrinien toxique pour la santé. Il a des effets possible sur les systèmes reproductif, nerveux, immunitaire, métabolique et cardiovasculaire, ainsi que sur le developpement de cancers. Il est particulièrement dangereux pour la santé, notamment des nourrissons, des jeunes enfants et des femmes allaitantes. La population y est principalement exposée par le biais de son alimentation (80% de la contamination) avec surtout les boîtes de conserve et canettes qui contiennent souvent un vernis intérieur avec du BPA. On en trouve aussi dans certaines bouteilles en plastique et dans des composites dentaires.

Ces tickets "sans bisphénol A" permettront ainsi de protéger la santé des consommateurs mais également de protéger la santé des salariés, et notamment des hôtes et hôtesses de caisse, qui les manipulent à longueur de journée.

"Ce label s'inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale contre les Perturbateurs Endocriniens (SNPE) mise en place en avril dernier par Ségolène Royal afin de réduire l'exposition des français aux perturbateurs endocriniens et traduit la volonté du Gouvernement de conduire une action volontariste pour lutter contre toutes les formes de pollution chimiques, réaffirmée à l'occasion de la conférence environnementale de novembre 2014" précise un communiqué du Ministère de l'écologie.

Ségolène Royal souhaite maintenant que l'ensemble des enseignes de la grande distribution, ainsi que les fabricants, s'engagent à leur tour dans cette démarche de labellisation et de certification qui est pour l'instant volontaire. Mais ne devrait-elle pas plutôt obliger tous les acteurs concernés à éliminer tout simplement le BPA des tickets ?

Il faut savoir que le Bisphénol A a été interdit dans les biberons depuis janvier 2011 dans l'Union européenne. La France a étendu en 2013 cette interdiction à tous les contenants alimentaires destinés aux enfants de 0 à 3 ans, et l'applique depuis janvier 2015 à tous les contenants alimentaires.

Ségolène Royal a par ailleurs demandé à l'INERIS d'étendre ce processus de labellisation à d'autres substances toxiques et à d'autres catégories de bisphénols telles que le bisphénol S, et le bisphénol F, dont on soupçonne fortement la toxicité.

ME


Acceuil Biomap
Carrefour bio
29 boulevard Diderot Alimentation bio Supermarché bio Voir la fiche