Bioaddict



good news

Santé : vers une interdiction des phtalates et des parabènes

Publié Le 4 Mai 2011 à 16h00
 
Une majorité de Députés a adopté hier une proposition de loi du Nouveau Centre visant à interdire l'utilisation des phtalates et parabènes, deux produits chimiques considérés comme de puissants perturbateurs endocriniens aux multiples effets sur la santé humaine et la biodiversité.
Les effets néfastes du bisphénol A et des phtalates sur la santé humaine

De nombreuses études scientifiques montrent que les perturbateurs endocriniens, dont les phtalates, les parabènes, le bisphénol A ... peuvent être à l'origine de très graves et nombreuses maladies : troubles de la reproduction et du développement, cancers hormono-dépendants, maladies métaboliques, diabète et obésité, perturbations de la barrière intestinale, troubles du comportement...

Et ils sont également responsables d'une régression de la biodiversité car les troubles de la reproduction se retrouvent également dans les espèces animales exposées aux rejets de ces produits chimiques, les poissons notamment.

Or les phtalates, qui servent à assouplir les plastiques, sont présents dans de très nombreux produits que nous utilisons tous les jours : bouteilles en plastique, canettes de boissons, boites de conserves, boites en plastique, emballages plastiques, peintures, colles, adhésifs, produits cosmétiques...

Quant aux parabènes utilisés comme conservateurs, ils sont présents dans beaucoup de produits cosmétiques : parfums, vernis à ongles, crèmes, laques pour les cheveux, déodorants... Et ils sont également utilisés dans l'industrie pharmaceutique et l'industrie alimentaire.

Quant aux alkylphénols, on les retrouve dans les détergents et désinfectants industriels et ménagers.

C'est pourquoi, après avoir interdit le bisphénol A dans la fabrication des biberons, depuis janvier 2011, les Députés veulent aujourd'hui aller plus loin en interdisant "la fabrication, l'importation, la vente ou l'offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des al-kylphénols".

Le motif qu'ils ont retenu concernant les phtalates est leurs " effets délétères sur la mise en place du potentiel de reproduction masculin dans l'espèce humaine ".

Celui concernant les parabènes est le suivant : ils sont " suspectés de provoquer des cancers du sein chez la femme et d'être néfastes pour la fertilité masculine ".

Après ce vote en première lecture, la proposition de loi va être présentée au Sénat.
Espérons que les Sénateurs sauront résister à la pression des industriels du plastique et des cosmétiques et privilégier la santé humaine et la biodiversité.

Hervé de Malières

A lire aussi : Bisphénol A, phtalates : six mesures pour les éviter

Santé : la menace des hormones médicamenteuses dans l'eau du robinet et l'alimentation

Bisphénol A : L'insoutenable légèreté de l'Agence Européenne pour la Sécurité des Aliments