Bioaddict



Sex toys et préservatifs bio : pour la Saint-Valentin, pratiquez l'éco-sexe !


Sommaire
1 - L'éco-sexe
2 - Des préservatifs bio pour un plaisir durable
3 - Des sex toys clean et green
Publié Le 2 Février 2011 à 19h12
 
Parce que matraquage publicitaire ne doit pas rimer pas avec achats irraisonnés, Bioaddict vous propose de réconcilier la fête de cupidon avec l'écologie. Quel meilleur prétexte pour tester l'éco-sexe?
Le petit livre " Osez... le sexe écolo ", des éditions La Musardine
DOSSIER SPECIAL

Et si le 14 février était l'occasion de prendre de bonnes résolutions en amour ? " L'éco-sexe ", ça fait sourire ou ça épate les copains écolos, mais de là à franchir le pas, on en rougit à l'avance... Pourtant, sans aller jusqu'à pousser ce concept à l'extrême, l'éco-sexe pourrait en réconcilier certains avec la Saint-Valentin. Il existe en effet tout un tas de produits fiables et écolos pour faire en sorte de passer un bon moment avec son ou sa dulcinée. Et ce, sans passer par la case des cadeaux inutiles.

Mais d'abord, petit rappel sur l'éco-sexe. Il s'agit d'un concept, mit au goût du jour par Greenpeace afin de conserver une attitude écolo pendant l'acte sexuel. Il s'agit par exemple d'utiliser des sex toys écolos mais aussi de ne pas céder à des caprices ou des fantasmes, un peu trop gourmands en énergies.

Pour un aperçu plus précis, voici quelques extraits du guide de l'éco-sexe rédigé en 2008 par Greenpeace :

" - En éteignant la lumière, tu réduits l'impact énergétique de ce moment intime. Tu préfères voir ton/ta partenaire? Fais-le avant le coucher du soleil.
- Choisis des aphrodisiaques naturels, sans OGM et, si possible, en évitant les huitres et autres fruits de mer.
- Si tu aimes ce type de pratiques en plein air, choisis un lieu sans pesticides.
- Évite les lubrifiants à base de produits pétroliers!
- Si tu utilises des sextoys, choisis ceux qui sont produits sans phtalate. Pour les accessoires en bois, préfère toujours le bois labellisé FSC.
- Pour économiser l'eau, prenez la douche à 2! "

On pourrait croire à un poisson d'avril, et pourtant, plus d'un site et magazine en ont fait l'écho, qualifiant l'éco-sexe de tendance en devenir. Et à y bien réfléchir, on se dit que ce n'est pas si bête, surtout après calcul du temps consacré à l'acte sexuel dans une vie.