Bioaddict



good news

Signature d'un accord pour un meilleur recyclage des cartouches d'imprimante

Publié Le 24 Novembre 2011 à 16h35
 
Mardi 22 novembre, la ministre de l'Ecologie a signé un accord-cadre avec les professionnels de la filière des cartouches d'impression bureautique afin d'améliorer les conditions de leur collecte, réutilisation et recyclage.

Les entreprises et les particuliers français utilisent chaque année 81 millions de cartouches d'encre. Or le taux de recyclage des cartouches est encore insuffisant puisque seulement 20 à 30 % sont recyclées en termes de quantité.

Conséquence de ce constat en demi-teinte et conscients des enjeux environnementaux, 13 fabricants de systèmes Brother, Canon, Epson, HP, Konica Minolta, Kyocera, Lexmark, OKI, Ricoh, Samsung, Sharp, Toshiba, Xerox, viennent de lancer l'initiative Car'Touch destinée à améliorer le recyclage de ces indispensables de la bureautique.

Les entreprises de Car'Touch qui représentent 80% du volume de cartouches mises sur le marché français, ont donc signé un accord-cadre ce mardi en présence de la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet fixant l'objectif d'une augmentation du taux de réutilisation et de recyclage des cartouches en y ajoutant les autres formes de valorisation (énergétique notamment) d'ici à 2015. Le texte prévoie également d'instaurer un système commun de collecte propre ou mutualisé à travers le développement de points d'apport ouverts au public (distribution, déchèteries...) ; la mise en place d'un système de traçabilité garantissant le respect des normes environnementales et bien-sûr, une meilleure information du consommateur sur les systèmes de collecte. Les 13 sociétés se sont en outre engagées à produire un bilan annuel d'activités tandis qu'un organisme indépendant devra " renforcer " ce rapport.

En attendant que les cartouches d'encre soient recyclables à 100 % (on peut rêver), les utilisateurs doivent savoir que ces dernières contiennent des substances polluantes - polyéthylène, glycol, styrène et noir de carbone - dont une partie subsiste même une fois vides. Aussi, au lieu de les jeter à la poubelle, il est conseillé de les rapporter auprès du fabricant qui est chargé de les revaloriser. Sachez que seule 1 personne sur quatre y pense, ce qui fait que 80 % des cartouches de particuliers finissent à la poubelle. Gaspillage quand tu nous tiens...

Célia Garcin