Bioaddict



bad news

Sommet Rio+20 : les diplomates laissent tomber la planète

Publié Le 20 Juin 2012 à 14h21
 
Dans le cadre du Sommet Rio+20, les chefs d'Etat et de gouvernement vont signer une déclaration d'engagements concernant l'éradication de la pauvreté et la préservation de l'environnement intitulé "l'Avenir que nous voulons"... et dont personne ne veut ! Le texte est en effet jugé comme "vide", "nul" et même "ridicule" par beaucoup...

Une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement et des dizaines de ministres participent cette semaine au Sommet intitulé Rio+20, vingt ans après le premier sommet de la Terre, et qui a pour objectif de pousser les Etat à s'engager en faveur de l'éradication de la pauvreté et de la préservation de la planète.

Ils doivent ainsi ratifier vendredi un projet de déclaration finale de 49 pages, intitulé "L'avenir que nous voulons". Les délégués de Rio+20 sont parvenus mardi à un accord à l'arraché sur ce projet de déclaration finale quelques heures avant le début du Sommet.

De grandes ONG, présentes à Rio depuis quelques jours déjà, ont vigoureusement critiqué le texte. Greenpeace a parlé "d'échec épique", estimant qu'il s'agissait "du testament du modèle de développement destructeur du 20e siècle".

" Après une session très tardive de négociations, le texte révisé s'annonce comme un échec majeur en termes de leadership et de vision de la part des diplomates. Nos dirigeants devraient être embarrassés devant leur inaptitude à trouver un terrain d'entente sur un enjeu aussi crucial " a également déclaré Jim Leape, Directeur général du WWF International. " Il est maintenant temps pour les leaders mondiaux de prendre le développement durable au sérieux et surtout de sauver ce processus de négociation. S'ils approuvent ce qui est actuellement sur la table sans y apporter de changements significatifs, ils condamnent la conférence Rio+20 au ridicule ".

" Alors que des mots plutôt faibles ont été supprimés, les diplomates pratiquent maintenant la langue de bois... Et utilisent des formules alambiquées comme 'engagés à réaliser progressivement' ou font de nombreuses promesses de 'reconnaître' les problèmes et leurs solutions. Quelques points positifs ont été ajoutés sur la protection des océans. Mais le texte comporte de nombreuses formules creuses qui n'engagent en rien les différentes parties, telles que 'engagés à promouvoir' ou encore 'engagés à prendre systématiquement en considération' " a ajouté Jim Leape. " Après 2 ans et une nuit de négociations, les diplomates présents à Rio laissent tomber la planète. Nous espérons que cela ne se produira pas après tout le travail qui a été effectué jusqu'à présent, notamment, pour le bien-être des populations et de notre planète. "

L'Europe "aurait souhaité un texte plus ambitieux", a également déclaré, déçue, Nicole Bricq, ministre française de l'Écologie.

Plusieurs leaders vont briller par leur absence à ce Sommet: le président américain Barack Obama, représenté par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel. Le président russe Vladimir Poutine a également renoncé à venir. François Hollande est le seul dirigeant d'un grand pays occidental à faire le déplacement...

Il y a 20 ans, les leaders mondiaux ont reconnu les problèmes, mais ils n'ont pas fait grand-chose depuis. Pendant combien de temps allons-nous encore accepter la réponse 'nous allons y réfléchir' comme une solution ?

En dépit de l'urgence écologique, Rio+20 semble ainsi déjà mort et enterré... la planète n'est pas prête d'être sauvée...

Christina Vieira