Bioaddict



Stockholm et Hambourg, capitales vertes de l'Europe en 2010 et 2011


Sommaire
1 - Stockholm, lauréate verte de l'Europe en 2010
2 - Hambourg élue capitale verte de l'UE en 2011
Publié Le 5 Mars 2010 à 11h00
 
La capitale suédoise est cette année la capitale verte de l'Union Européenne, suivie par Hambourg en 2011. Ce nouveau prix lancé par la Commission européenne encourage les villes à améliorer la qualité de la vie urbaine en tenant systématiquement compte de l'environnement dans l'aménagement urbain.

Fondée en 1255 par Biger Jarl, Stockholm est une ville de 800 000 habitants en pleine expansion qui s'est fixé l'objectif ambitieux de ne plus recourir à l'énergie fossile d'ici 2050. La capitale suédoise a mis en place un système de gestion intégrée qui garantit la prise en compte des aspects environnementaux dans le budget de la ville, la planification opérationnelle, les rapports et le suivi de ses activités.

" Environ 95 % de la population habite à moins de 300 mètres d'espaces verts qui améliorent la qualité de la vie locale en offrant des lieux propices à la détente, en facilitant la purification de l'eau et la réduction du bruit et en favorisant la diversité biologique et l'écologie. La ville a été primée pour son programme de grande ampleur visant à améliorer encore l'aménagement de ces zones, notamment par la création de plages supplémentaires destinées à la baignade ", note la Commission.

Stockholm a mis en place un système innovant de gestion intégrée des déchets : grâce à des systèmes souterrains à vide, les taux de recyclage sont élevés, notamment des déchets organiques.

L'installation en 2006 d'un péage urbain a permis de réduire le trafic routier, d'augmenter la fréquentation des transports publics et de diminuer la pollution atmosphérique. " La ville peut se prévaloir d'une baisse de 25 % des émissions de CO2 par habitant depuis 1990, qui a ramené ces dernières à la moitié de la moyenne nationale suédoise ", souligne la commission européenne.

En misant particulièrement sur les transports et le chauffage (ces deux secteurs représentent dans l'UE 43 % du total des émissions de gaz à effet de serre), Stockholm a enregistré un niveau d'émission de CO2 de 3,4 tonnes per capita et a pour objectif d'atteindre les 3 tonnes d'ici 2015. Les émissions de CO2 dans le reste de l'Europe se situent autour de 10 tonnes per capita et ont plutôt tendance à augmenter.