Bioaddict



Thierry Marx ouvre un fast-food "sain" sur les Champs-Élysées

Publié Le 1 Novembre 2018 à 15h34
 
Le Chef étoilé Thierry Marx et le designer Ora Ito viennent d'ouvrir à Paris "Marxito", un restaurant de street food pour "manger vite et manger sain" avec des produits bio, locaux et des recettes végétariennes à la carte.
1/7
Le Chef étoilé Thierry Marx et le designer Ora...
Le Chef étoilé Thierry Marx et le designer Ora Ito viennent d'ouvrir à Paris "Marxito", un restaurant de streetfood pour "manger vite et manger sain" avec des produits bio, locaux et des recettes végétariennes à la carte.

 

Un fast-food au design élégant où l'on peut manger des produits sains avec des recettes élaborées par un Chef étoilé pour pas cher ? et bien voilà qui est chose faite ! Marxito, qui allie deux grands noms de la cuisine et du design, vient d'ouvrir ses portes au coeur même de Paris sur la prestigieuse avenue des Champs-Elysées.

Un "sandwich galettes" revisité

L'histoire de Marxito a débuté dans les rues de Tokyo quand Thierry Marx y a découvert une machine fascinante, capable de fabriquer ces fameux doriyaki, crêpes épaisses fourrées de pâte de haricots rouges. Il a alors immédiatement l'idée de développer l'idée en France (et d'importer la machine) en réadaptant le concept dans un esprit franco-japonais. Et presque Breton puisque le doriyaki revisité par le Chef devient une galette levée de sarrasin bio (avec de la farine de sarrasin du Moulin de la Fatigue, installé en Bretagne) qui permet de réaliser des plats et dessert salés et sucrés.

Comme pour un sandwich ou un hamburger, on superpose deux galettes (qui ressemblent à des pancakes) avec différents ingrédients salés ou sucrés au milieu et le tour est joué : voici le "Marxito". "Le marxito n'est pas une galette bretonne, ni un blini, c'est une hybridation de tout ça" précise cependant Thierry Marx.

Quoi de bon au menu ?

4 "Marxito" salés. 2 recettes végétariennes : "Aubergines marinées, scarmozza, sauce piquilhos" ou "Guacamole, pickels d'oignons rouge, sésame torréfié, sauce ginger tofu". Une recette "Saumon fumé, avocat, radis japonais, salade romaine, sauce miso persil", et une autre "Pastrami, oignons confits, moutarde coréenne aux oignons confits, laitue, cheddar".

Des salades sont également proposées en accompagnement : un mesclun japonais (oignon, radis, tomate, sésame et sauce wasabi), un quinoa edamame (avec grenades et amandes torréfiées) et une salade verte aux carottes marinées et tofu.

Et pour le dessert ? plusieurs "Marxito" sucrés fourrés avec de la crème mousseuse nature, du chocolat, de la confiture de fruits (myrtille, framboise, sudashi ou orange, pamplemousse et yuzu), ou encore un croustillant de thé vert. Le restaurant propose également une mousse au chocolat, une mousse de fromage blanc ou encore un sundae - un clin d'oeil au Mac Do' ? - glace sarrasin tonka, coulis de caramel et éclats de cacahuète. Une glace élaborée par Emmanuel Ryon, Meilleur Ouvrier de France Glacier et Champion du Monde Pâtisserie 1999.

A noter : le contenu et les saveurs du produit changeront en fonction des saisons.

Pour les prix, on reste dans le raisonnable : comptez 15€ (formule végétarienne) ou 17€ pour la formule "Marxito" salé, salade ou boisson et "Marxito" salé. Les "Marxito" sont vendus entre 10€ et 13€ à l'unité. Les salades sont au prix de 4€ et les desserts entre 4€ et 6€.

Au petit-déjeuner, des formules avec café, thé, jus d'orange pressé et oeuf au plat, sont proposées comme le "Matin Express" à 5,50 euros et le "Matin Full" à 11 euros.

Et les produits de ce fast food "sain", d'où viennent-ils ?

Thierry Marx a choisi un peu de bio (pour la farine de sarrasin et les oeufs) et beaucoup de local avec des produits principalement français. La farine de blé est produite par le Moulin Bourgeois, entreprise familiale située à 80 km de Paris. Les produits crémiers (beurre fermier, lait, oeufs bio...) arrivent du Cotentin et de la vallée de Chevreuse. Les fruits et légumes sont cultivés par de petits producteurs d'Eure et Loire et la confiture est fournie par la fabrique artisanale corse Anatra.

La touche déco d'Ora Ito : minimaliste chic

Amoureux de l'esthétique minimaliste japonaise, on reconnait immédiatement chez Marxito le style du designer Ora Ito : des "tables sans fin", toute en courbure, descendant du plafond avant de se transformer en plan autour duquel s'assoient les convives... et rien d'autre. Une déco très, très épurée. Du coup, pas forcément très chaleureuse... mais les couleurs doré et rose poudrée créent une ambiance plutôt zen.

On aime ou on aime pas ? On dit pourquoi pas... Les recettes sont originales et franchement bonnes. On regrette qu'il n'y ai pas plus de produits bio dans le choix des ingrédients alors que Thierry Marx évoque souvent dans la presse les enjeux environnementaux et alimentaires. Mais peut-être son projet peut-il encore évoluer...

Le restaurant fast food Marxito (170 m² et de 50 couverts) est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h30. Pour le découvrir, rendez-vous au 1 bis Rue Jean Mermoz, 75008 Paris (Rond point des Champs-Elysées) et sur le site marxito.com.

Romy Heisenberg