Bioaddict



Transition écologique : 30% des engagements seraient déjà tenus

Publié Le 5 Décembre 2012 à 13h55
 
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a réuni mardi 4 décembre un séminaire gouvernemental pour décliner la feuille de route de la transition écologique, qu'il avait rendue publique à la suite de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre.
Delphine Batho, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie - Séminaire gouvernemental de la transition écologique

Lors de ce séminaire, les ministres ont évoqué la manière d'engager la politique du gouvernement dans leurs champs respectifs.

"Ces engagements seront formalisés dans une lettre de cadrage individualisée pour la transition écologique. L'avancement du travail interministériel fera l'objet d'un suivi attentif afin que le gouvernement rende compte à l'automne prochain du travail réalisé" a précisé le ministère de l'Ecologie dans un communiqué. Cette lettre sera signée par le Premier ministre dans les jours à venir.

Le Premier ministre a insisté sur les chantiers de la compétitivité et de la croissance verte, avec une meilleure structuration des filières d'avenir, un soutien aux savoirs faire de l'industrie française ainsi que la promotion de modèles économiques durables et créateurs d'emplois.

Il a également souhaité une forte mobilisation pour améliorer et protéger notre cadre de vie afin que la France rattrape son retard en la matière.

Il a enfin demandé que des indicateurs pertinents soient construits afin d'évaluer les effets de la politique de transition écologique engagée par le gouvernement.

La ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, a quant à elle souligné que 30 % de la feuille de route de la transition écologique avaient déjà été mis en oeuvre. Les membres du Gouvernement ont affiné et précisé les lettres de cadrage qui seront publiées "la semaine prochaine", a indiqué la ministre qui a également annoncé que "tous les trois mois, sera publié un tableau de bord qui permettra de vérifier concrètement la réalisation des actions".

"Une méthode nouvelle avec deux priorités", a expliqué la ministre :

  • la croissance verte : avec un objectif de 100 000 emplois en trois ans dans les secteurs des éco-industries, de l'efficacité énergétique, du génie écologique, de l'économie circulaire (traitement des déchets, de l'eau..., ). Là aussi, des indicateurs économiques mensuels seront disponibles ;
  • le cadre de vie dans le domaine des économies d'énergie, du changement modèle agricole, de la santé environnementale

Mathilde Emery

Delphine Batho, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, s'est exprimée à l'issue du séminaire : voir la vidéo