Bioaddict



good news

Trois cafés bio par jour, c'est bon pour la santé

Publié Le 19 Novembre 2015 à 13h03
 
Une étude scientifique vient de montrer que boire quelques tasses de café par jour permettrait de prévenir certaines maladies, et de réduire le taux de mortalité précoce.
Boire deux à trois tasses de café par jour permettrait de prévenir certaines maladies et de réduire le taux de mortalité précoce, selon une étude scientifique américaine.

 

L'étude* publiée ce lundi 16 novembre 2015 par la revue scientifique américaine " Circulation " (American Heart Association), et réalisée à partir des informations contenues dans trois bases de données américaines, s'est fondée sur la consommation de café pendant 30 ans de 74 890 femmes d'un premier groupe, de 93 054 femmes d'un deuxième groupe, et de 40 557 hommes d'un dernier groupe.

Les chercheurs du Department of Nutrition, Harvard School of Public Health, ont ainsi voulu savoir si la consommation de café pouvait avoir eu une incidence sur le développement ce certaines maladies chroniques, notamment les maladies neurologiques ou cardiovasculaires, le diabète de type 2, ou le suicide chez ces groupes de patients. Et ils ont constaté que, chez les consommateurs de deux à trois tasses de café par jour, le risque de développer l'une de ces maladies ou de se suicider était moins élevé que celui relevé dans des groupes témoins. Et ce risque est notamment réduit chez les personnes qui ne fument pas et qui consomment peu d'alcool.

Comment expliquer cette action préventive à long terme du café sur la santé ? Ce n'est pas la caféine qui jouerait un rôle protecteur car les effets bénéfiques ont été retrouvés aussi chez les consommateurs de café décaféiné.

Selon les auteurs de l'étude ce sont donc des substances chimiques naturelles entrant dans la composition du café qui joueraient un rôle préventif notamment en réduisant les risques inflammatoires et la résistance à l'insuline.

Boire régulièrement du café, décaféiné ou pas, semble donc bon pour la santé.
Mais le bon sens doit nous faire choisir du café bio pour éviter les pesticides de synthèse, les exhausteurs de goût, les arômes artificiels et autres conservateurs dont on connait les effets toxiques sur la santé.

Hervé de Malières

* Etude publiée dans la revue "Circulation". Association of Coffee Consumption with Total and Cause-Specific Mortality in Three Large Prospective Cohorts. Auteurs: Ming Ding; Ambika Satija1; Shilpa N. Bhupathiraju; Yang Hu; Qi Sun; Jiali Han; Esther Lopez-Garcia; Walter Willett; Rob M. van Dam;Frank BHu. Department of Nutrition, Harvard School of Public Health, 655 Huntington Ave, Boston, MA 02115


Acceuil Biomap
Le Boulanger Bio de la rue Monge - pains bio
123 rue Monge Alimentation bio Boulangerie bio Voir la fiche