Bioaddict



Ultimatum climatique, Bioaddict donne la parole aux jeunes : "Mr Borloo, écoutez-nous..."


Sommaire
1 - Ultimatum climatique, Bioaddict donne la parole aux jeunes : "Mr Borloo, écoutez-nous..."
2 - Les propositions des élèves
3 - Enfin l'école sort de ses quatre murs!
Publié Le 9 Octobre 2009 à 15h45
 
Mme Czech-Vieira et les élèves de 4ème D du collège Soeur Rosalie (Paris 5ème)

Mme Czech- Vieira, le professeur de Français de la classe de 4ème D, nous livre ses impressions d'enseignante sur cette opération :

"Les élèves ont été surpris et intrigués dans un premier temps, lorsque je le leur ai annoncé le sujet et le projet de diffusion de leurs idées dans votre journal. Ils m'ont plusieurs fois demandé si c'était "pour de vrai". Là, leur devoir de Français prenait une autre dimension et devenait l'occasion pour eux de s'exprimer et de sortir des quatre murs de l'école. Leur motivation s'est tout de suite faite sentir.

Je peux dire qu'ils sont très fiers que la Rédaction d'un journal s'intéresse à leurs idées et lise leurs copies. La double correction par le professeur et votre Rédaction est très intéressante. Le fait que je ne sois pas la seule à les noter permet de les valoriser par rapport à leur réflexion propre. Ces deux appréciations sont extrêmement importantes et très complémentaires.

Oui, je peux dire qu'ils étaient très fiers que l'on s'intéresse à eux, que leurs idées soient entendues, prises au sérieux et diffusées. Vous savez, les enfants n'ont pas souvent la parole...

Après remise des copies et des notes, la présentation du journal par la dirigeante et leur participation à une discussion sur l'écologie les a vraiment intéressés. Ils ont participé avec beaucoup de pertinence et de sérieux. Ce projet a permis de réaliser un cours très original en prise directe avec la vie. Allier le cours de Français à un sujet de société aussi important est extrêmement motivant et intéressant, pour moi, comme pour eux.

Les élèves sont maintenant très intrigués de savoir si leurs idées seront transmises au Ministre et de lire les réactions des lecteurs de votre journal. Ils ont hâte d'entendre ce que les autres classes de notre lycée ou d'autres établissements vont dire aussi.

Avec ce projet, ils m'ont dit qu'ils ont l'impression d'avoir l'opportunité de participer à la construction d'un monde nouveau, le monde dans lequel ils vont vivre, et c'est très touchant à entendre. Et, vous savez, les enfants ont beaucoup de bonnes idées dont on devrait s'inspirer plus souvent..."