Bioaddict



Un " continent " de déchets plastiques de la taille du Texas pollue l'Atlantique Nord


Sommaire
1 - Une immense décharge flottante située à environ 1 000 km des côtes américaines
2 - Une concentration de 200 000 fragments de plastique par kilomètre carré
Publié Le 9 Mars 2010 à 14h53
 
1/2
Cette décharge dans l'Atlantique Nord est plus grande que la France! Sa concentration de plastiques atteint 200 000 fragments par kilomètre carré sur 10 mètres de profondeur, alors que des études sur différentes régions du milieu marin ont rapporté que l'on trouve généralement de 0 à 10 déchets flottants au km2 ! Sans compter que d'autres types de plastiques, beaucoup moins légers, pourraient se trouver au fond de l'océan Atlantique.

Les débris marins représentent une menace importante pour la vie marine, entrainant des blessures ou des décès de grands mammifères marins en raison de l'enchevêtrement de gros débris ou de l'ingestion de petits débris en plastique.

" L'ingestion de débris marins touche particulièrement les tortues marines et les oiseaux de mer, mais elle n'épargne pas les autres mammifères marins et poissons. Ceux-ci avalent en général des débris marins car ils les confondent avec des proies. Il s'agit presque toujours de plastique. Différents types de détritus sont avalés par les animaux marins, dont les sacs plastiques, granules de plastique et morceaux de plastique arrachés d'objets plus importants. L'ingestion de ces corps étrangers peut provoquer l'obstruction du tube digestif ou donner à l'animal la sensation qu'il est rassasié, avec pour conséquence la malnutrition, la faim, suivie de la mort par inanition ", souligne Greenpeace dans le rapport " Débris plastiques et pollution des Océans ".

Or il est impossible de nettoyer l'océan de tout ce plastique. La seule solution définitive étant d'être responsable et de ne rien jeter à la mer.

Lire "Les éco-gestes en mer "

Pour Greenpeace : " On pourrait employer des matières plastiques biodégradables lorsque le plastique est absolument nécessaire, mais elles ne pourraient être considérées comme une solution écologique appropriée à moins qu'il ne soit prouvé qu'elles se transforment rapidement en substances non dangereuses pour l'environnement. "

Cet été, l'équipe de la SEA effectuera une expédition de recherche consacrée à un examen plus approfondi de l'accumulation de ces débris marins dans l'océan Atlantique Nord.

Lire "Une convention pour développer les sacs  poubelles en plastique biodégradable"

Lire "Tous les produits biodégradables ne sont pas écologiques ! L'interview vérité sur le plastique bio"

Pour lutter contre la pollution marine et participer au grand nettoyage éco-citoyen des plages françaises, rejoignez le mouvement "Initiatives océanes 2010 " du 18 au 21 mars!

Emilie Villeneuve



voir les sources de l'infos