Bioaddict



Un domaine viticole bordelais bio devient Refuge LPO pour protéger la biodiversité

Publié Le 16 Juillet 2014 à 13h05
 
C'est une première : le 25 juillet prochain, le Domaine Emile Grelier, vignoble conduit en agriculture biologique, situé à Lapouyade (Gironde), deviendra officiellement "Refuge LPO" pour protéger la biodiversité.
Le Domaine Emile Grelier, domaine viticole bordelais bio, devient Refuge LPO pour protéger la biodiversité.
DOSSIER SPECIAL

Situés en plein coeur des vignobles bordelais, les propriétaires du Domaine Emile Grelier, Delphine et Benoît Vinet, cultivent depuis 2009 leurs 8 hectares de vignes sans produits chimiques ni OGM, grâce à des méthodes alternatives de fertilisation et de lutte contre les parasites.

Fruit d'un ambitieux projet tissé avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) Aquitaine, très active sur le thème de l'agriculture biologique, le Domaine Emile Grelier a décidé de devenir Refuge LPO.

Outre le fait de rejoindre le 1er réseau de jardins écologiques de France, devenir Refuge LPO consiste avant tout à respecter une charte en faveur de la biodiversité de proximité sur son espace. Ainsi plus de 28 000 ha de terrain sont actuellement préservés, avec près de 20 000 Refuges LPO créés par des particuliers, des collectivités, des écoles ou des entreprises.

De toute évidence, pour Delphine et Benoit Vinet, accueillir la faune et la flore sauvage permet de recréer un équilibre naturel favorable à la biodiversité et répond aux objectifs qu'ils se sont fixés : développer un vignoble " respectueux, équitable, sincère " baptisé Emile Grelier, en hommage au grand-père de Delphine.

Pour ce faire, aidés du tissu associatif local, un panel de mesures vertueuses a été planifié pour :

- Lutter contre les insectes ravageurs en accueillant les oiseaux et les chauves-souris
- Favoriser la lutte biologique en attirant les insectes auxiliaires (coccinelles, vers luisants, chrysopes...)
- Rétablir les points d'eau tels que les mares
- Planter des arbres
- Utiliser des " tisanes " de plantes pour prévenir les maladies
- Faire appel à la force racinaire de certaines plantes pour travailler le sol
- Tailler en cordons pour une meilleure aération et un meilleur ensoleillement des grappes, afin de privilégier la vitalité (aptitude à produire) et la qualité plutôt que le rendement.

Et ce n'est pas tout ! A travers la démarche Refuge LPO, ces acteurs engagés souhaitent aller plus loin dans l'accueil de la biodiversité. Pour partager leur expérience et sensibiliser les jeunes générations à la nécessité de respecter la nature qui les entoure, ils ont créé l'association Pico Nat'. Sa mission ? Réaliser des actions pédagogiques et de sensibilisation à la protection de la nature dans le cadre de l'exploitation viticole.

Par ailleurs et dans le cadre du partenariat LPO / SGDF (Scouts et guides de France), un groupe d'une cinquantaine de jeunes Scouts viendront cet été leur prêter main forte bénévolement pour l'aménagement du Refuge LPO. À la faveur de cette initiative, de nouvelles actions de protection de la nature vont être entreprises : création d'aménagements durables pour l'accueil des groupes (toilettes sèches, tables), fabrication de nichoirs, hôtel à insectes, mais aussi découverte des insectes, des oiseaux et des chauves-souris à travers des animations réalisées par des naturalistes reconnus.

Ce chantier bénévole sera clôturé par la visite et l'inauguration officielle du Refuge LPO le 25 juillet 2014, en présence d'Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO, et de nombreux acteurs issus du milieu naturaliste, agricole et éducatif. Une rencontre ouverte à tous qui s'annonce riche en échanges et en diversité !

ME


Acceuil Biomap
Vins bio de Bandol, Domaine de Terrebrune
724 Chemin de la Tourelle Alimentation bio Vignerons Voir la fiche