Bioaddict



bad news

Un gaz mortel dans la climatisation des voitures

Publié Le 17 Janvier 2012 à 14h06
 
Au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, les Etats-Unis, le Japon et l'Europe ont homologué un nouveau gaz pour les climatisations des voitures. Problème : ce gaz comporte des risques mortels.

Quand on cherche à substituer un produit par un autre, l'empressement n'est jamais bon. Même quand il s'agit de lutter contre le réchauffement climatique. Preuve en est cette nouvelle alerte sur la toxicité d'un gaz qui expose les automobilistes européens.

Invitée de France info ce matin, c'est Michèle Rivasi, eurodéputé EELV qui a donné l'alerte sur ce gaz, le HFO - 1234yf, déjà homologué par les Etats-Unis, le Japon et l'Europe. Il s'agit d'un gaz réfrigérant utilisé dans le système de climatisation qui certes, présente un potentiel d'émissions de gaz à effet de serre 335 fois moindre que son prédécesseur, le R-134a, mais qui contient de l'acide fluorhydrique, substance extrêmement corrosive et toxique. En cas d'accident provoquant une inflammation ou un contact avec l'eau, l'acide se répandrait dans le véhicule, avec les conséquences dramatiques que l'on peut imaginer.

Le lobby chimique mis en cause

Cependant, d'autres alternatives non polluantes existent, soutient Michèle Rivasi, à condition de vouloir débourser un peu plus pour développer son utilisation. Pour elle, " le loby chimique est tellement puissant qu'à l'heure actuelle, certains constructeurs automobiles commencent à utiliser ce gaz toxique ".

Cette alerte est un nouveau motif de méfiance pour le consommateur. Comme dans l'affaire des implants mammaires, il semblerait que les autorités européennes aient donné l'autorisation d'intégrer ce gaz, avant de vérifier qu'il répondait bien aux normes.

Célia Garcin