Bioaddict



Un nouvel humanisme : être éco-citoyen et prendre part à la "Symphonie de la Terre"


Sommaire
1 - Prendre part à la "Symphonie de la Terre"
2 - Quel éco-citoyen êtes vous ?
3 - Les bons livres pour devenir un éco-citoyen
Publié Le 23 Juin 2010 à 13h34
 
L'écocitoyenneté est la dimension humaniste de la protection de l'environnement...et de l'Humanité. Nous avons tous un rôle à jouer. Il est temps d'éveiller nos consciences et d'agir, pour sauver une Planète à l'agonie, pour prendre part à la "Symphonie de la Terre".

La Planète souffre, de plus en plus, de plus en plus fort... Il est temps que l'Humanité construise les bases d'une nouvelle époque de mieux-être, de mieux vivre. Pour cela, l'Homme doit changer de comportement. Comment ? Tout simplement en renouant avec la Nature et en (re)devenant humaniste... Il est temps de prendre le temps de contempler la Nature et de l'aimer pour retrouver l'énergie d'en prendre soin. C'est cet amour profond de le "symphonie de la Terre" qui, au-delà des constats alarmants sur les désastres écologiques actuels et à venir, doit nous pousser en tant que citoyen à oeuvrer à la mise en place de solutions. Oui, chacun de nous a le pouvoir de changer le monde...en mieux !

"Je suis aujourd'hui convaincu que la survie de l'espèce humaine ne pourra se passer de l'intégration de deux notions fondamentales : le respect de la terre, comme planète à laquelle nous devons vie et dont nous ne pouvon nous dissocier (et à son prolongement direct qu'est la terre nourricière), et l'avénement d'un humanisme planétaire, seule perspective capable de donner un sens à l'histoire de l'humanité en tant que phénomène", nous explique Pierre Rabhi, agriculteur pionnier de l'agriculture biologique, écrivain, penseur français et fervent humaniste, dans son livre "Manifeste pour la Terre et l'Humanisme".

"Ainsi, l'écologie comme principe n'est pas réductible à un simple paramètre qui compose la réalité, elle est la réalité fondamentale sans laquelle rien d'autre ne peut être. (...) L'écologie met en évidence la cohésion, l'interaction, l'interdépendance et la cohérence du vivant sous toutes ses formes et dans son intégralité."

"La planète Terre est à ce jour la seule oasis de vie que nous connaissons au sen d'un immense désert sidéral", nous rapelle Pierre Rabhi. "En prendre soin, respecter son intégrité physique et biologique, tirer parti de ses ressources avec modération, y instaurer la paix et la solidarité entre les humains, dans le respect de toute forme de vie, est le projet le plus réaliste, le plus magnifique qui soit."

Alors, comment changer ? Et bien déjà en prenant conscience de ce que l'on est, de ce que l'on peut faire et de ce que l'on veut faire. Prendre conscience, c'est ouvrir les yeux et c'est déjà un passage à l'acte.

Oui, je le dis et je le pense, chacun de nous peut (et doit) prendre part à la "symphonie de la Terre". Par de grands ou de plus petits gestes. Devenir écocitoyen, c'est devenir "humain".