Bioaddict



Un registre européen pour évaluer la pollution industrielle près de chez vous


Sommaire
1 - Un registre européen pour évaluer la pollution industrielle près de chez vous
2 - Le registre répertorie des tonnes de déchets et autre polluants
Publié Le 12 Novembre 2009 à 12h35
 

Il contient des données concernant les polluants émis en 2007 par les installations dans l'air, l'eau et le sol.

Le registre couvre 30 % des émissions totales de NOx, les oxydes d'azote, soit la plupart des émissions provenant de sources autres que le transport, et 76 % des émissions totales de SOx (oxydes de soufre) dans l'air au sein des 27 États membres et en Norvège.

Ainsi, d'après le registre, on remarque cinq grandes installations de combustion, responsables à elles seules de plus de 20 % des émissions totales d'oxydes de soufre dans l'air en 2007, contribuant à l'acidification de l'environnement et à la formation de particules nocives.

Il informe aussi de la quantité transférée de déchets et d'eaux usées. Il tient compte pour cela des transferts transfrontaliers de déchets dangereux.

Le registre fournit des informations préliminaires concernant les polluants de sources "diffuses" rejetés dans l'eau, tels que l'azote et le phosphore provenant de l'agriculture.

Sur le site web, l'internaute peut visualiser sur une carte la quantité de déchets dangereux et non dangereux transférée dans un pays donné (waste search). Il peut sinon rechercher, par nom ou par lieu, la quantité de rejets d'un site industriel spécifique (facility search).

" Plus de 54 millions de tonnes de déchets dangereux ont été transférés à partir d'installations répertoriées dans le registre. La plupart des déchets sont valorisés ou éliminés dans le pays où ils sont produits; seul un faible pourcentage (environ 6 %) fait l'objet d'un transfert transfrontalier ", précise la Commission européenne.

voir les sources de l'infos