Accueil / Articles / Maison écologique / Dossier spécial : ma literie bio
décorationéco-habitat

Dossier spécial : ma literie bio

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Suite à la 12ème Journée du Sommeil, 4 français sur 10 déclarent souffrir de troubles du sommeil. Et si vous optiez pour des couettes, oreillers, matelas et draps biologiques et écologiques pour une vraie nuit récupératrice ?

Faites de beaux rêves dans un bio lit !

Un tiers de la vie est consacré à dormir. Ce n’est évidemment pas sans raison. Et pourtant une grande enquête de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) révèle que nous manquons de sommeil. Menée dans le cadre de la 12ème Journée du Sommeil qui s’est déroulée le 16 mars 2012, cette étude révèle en effet que quatre français sur 10 déclarent souffrir de troubles du sommeil, et 22% en particulier d’insomnie. Or, on sait que l’environnement joue un rôle déterminant dans la qualité du sommeil.

Rappelons-le, tout comme les vêtements en coton et synthétiques, les draps, housses de couette, taies, couettes, oreillers… sont bourrés de polluants nocifs au regard des multiples traitements chimiques de choc qu’ils subissent.

Quelles sont vos alternatives ? Tout simplement les matières naturelles, comme le coton bio (et équitable), le chanvre, la soie naturelle, la fibre de pin, la viscose de bambou, le tencel… Toutes ces matières présentent de multiples atouts. Votre peau peut respirer et ne sera pas agressée par des résidus de produits chimiques (pouvant provoquer irritations et allergies). Vous allez par ailleurs pouvoir apprécier de dormir avec du linge de lit sain et plus doux, et du coup bien plus confortable.

Ecolo-dormeurs… suivez notre guide pour découvrir une literie idéale faite de matières saines, douillettes et écologiques !

Maud Veisseire

Optez pour du beau linge en coton biologique

N’hésitez pas (ou plus) et faites le choix du linge de lit en coton bio. Agréable au toucher, léger, résistant et hypoallergénique, il est une promesse de dormir tranquillement et (vraiment) sainement. Ce que chacun d’entre nous mérite bien.

  • Vous pouvez ainsi découvrir sur Fibre Nature, la marque allemande Cotonea, laquelle propose toute une gamme en coton 100% biologique pour grands et petits : housses de couette, draps et taies en version unie ou imprimée, ainsi que des draps housse et protèges matelas. Et la petite collection moka, vichy, rayée rouge ou bleue en coton bio et équitable lancée par la marque anglaise Gossypium.
  • La marque Futaine a également développé une jolie gamme de produits en coton issu de l’agriculture biologique : du coton peigné (double face tissage satin à motifs Fleur de sable ou Ciel azur), de la flanelle de coton (avec une face satin à motifs, ou unie en version Azur, Ecru et Sable, et une autre face en flanelle pour un contact plus doux avec la peau), et du coton demi natté aux couleurs chaudes (brique, safran, lichen et soleil) uniquement pour les housses de couette.
  • Dans un genre très épuré, Ardelaine propose une petite ligne de linge de lit en jersey de coton bio d’une grande douceur, et surtout infroissable. Au choix, des draps et housses de couette au motif  » moutons  » avec un liseré chocolat ou écrus avec un liseré grenat.
  • Un nouveau venu dans le monde du linge de lit bio issu du commerce équitable, Ethos at home. Au choix, 3 collections en coton 100% bio certifié : Arioso, Maritime et Campagne. Laissez-vous séduire par les parures de lit hautes en couleurs et très contemporaines proposées par cette marque pionnière dans la mode éthique.
  • A découvrir également, les collections d’Ecolo Addict qui propose du linge de maison écologique de très bonne qualité. Vous pourrez ainsi craquer pour les gammes « Fleurs à Fleurs », « Imprimé pur » ou encore « Pur Uni ».


Toutes les raisons de préférer le linge de lit en chanvre

D’une grande résistance (considéré même comme la fibre la plus solide), souple et absorbant, le chanvre a la capacité de tenir chaud quand il fait froid et de garder la fraîcheur quand il fait chaud. Particulièrement écologique, sa culture ne requiert ni pesticide ni engrais, et consomme 3 fois moins d’eau que le coton conventionnel. Sa transformation en fibre textile peut facilement en plus se réaliser de manière mécanique, sans aucune intervention de solvants.

D’un point de vue esthétique, le chanvre n’est pas en reste. Il offre un tombé élégant, son rendu est légèrement duveteux et sa grande capacité d’absorption permet des teintures végétales lumineuses sans nécessité d’utiliser beaucoup de produit. Bref, cette matière naturelle cumule les qualités et se révèle être une véritable alternative au coton et au synthétique.

Pour adoucir votre linge de lit, laissez-vous tenter par Couleur Chanvre, une société française qui jongle habilement avec beau et bio et vous offre une ligne complète aux coloris attrayants. La collection en pur chanvre brut de France, tissé comme autrefois et teint avec des colorants naturels (liane de Gambier, feuille de pastel, écorce d’arbre de mûrier…), s’inscrit parfaitement dans l’air du temps.

L’initiatrice de ce projet, Violette Tuffier, forte de ses 15 ans d’expérience dans le textile, a passé de nombreuses années à recréer cette filière de production tombée dans l’oubli au profit de l’exploitation du coton et, surtout à lancer une démarche respectueuse de l’environnement (et de la santé) jusqu’aux colorations (pour garantir leur tenue, malgré leur composition 100% naturelle). Au total, quatorze coloris pour que chacun puisse trouver son bonheur.

Rendez-vous sur la boutique en ligne de Couleur Chanvre.

Du coton bio pour vos couettes et oreillers

Pour un sommeil parfaitement bio, il ne vous reste plus qu’à choisir maintenant une bonne couette et un bon oreiller.

Attention au garnissage ! Préférez toujours les fibres naturelles et/ ou bio aux fibres synthétiques (qui outre d’être toxiques, se tassent vite et font transpirer). Et pour pousser plus loin, choisissez des housses de couette et des taies d’oreiller munies de boutons en bois ou d’attaches en tissu.

Direction l’Ariège chez Futaine. Du tout confort vous est proposé avec la flanelle de coton bio certifié EKO (skal), appelée « pilou » du temps de nos grands-mères, pour envelopper de douillettes couettes garnies de coton cardé bio et certifié Ecocert.

Son confort enveloppant et léger, qui s’adapte immédiatement à la température de votre corps, a le mérite de mettre fin à la désagréable sensation du lit froid en hiver ou trop chaud en été. Grâce à des points de matelassage faits main, la couette bénéficie par ailleurs d’un gonflant régulier sur toute sa surface et dans la durée.

Pour votre oreiller en coton cardé 100% bio, faites votre choix entre 3 épaisseurs d’oreillers (mince, moyen ou gonflant), disponibles en 6 dimensions selon vos envies et besoins.

En savoir plus sur www.futaine.com

Découvrez les couettes et oreillers en duvet d’oie

Entrez au pays de la laine avec Ardelaine. Situé en Ardèche, la filature de St Pierreville vous promet douceur, confort et chaleur saine, grâce à sa couette garnie en pure laine vierge non traitée et enveloppée de coton bio imprimé « moutons ».

Sachez que la laine est une fibre naturelle qui possède de grandes qualités : elle est naturellement gonflante, isolante, anallergique, régulatrice d’humidité, ininflammable, anti-stress (car très peu chargée en électricité statique), et efficace contre la prolifération des acariens.

Pour l’entretien, soyez rassuré(e), la laine est une fibre autonettoyante (grâce à la mobilité des ses écailles éliminant poussière et mauvaises odeurs naturellement). Si vous l’aérez régulièrement, et la protégez bien dans sa housse de rangement (fournie), elle gardera ses qualités pour plus de 10 ans.

L’idée géniale : la couette modulable en fonction des variations de températures. La couette Ardelaine 4 saisons se compose donc d’une couette de 200g/ m² pour la saison chaude et d’une autre de 300g/ m² que l’on peut utiliser indépendamment ou superposer lorsqu’il fait plus froid, ceci grâce aux liens prévus pour les assembler.

Pour répondre aux différentes morphologies et habitudes ainsi qu’aux goûts de chacun, Ardelaine offre un grand choix de formes, de tailles et d’épaisseur d’oreillers (tous garnis de laine vierge non traitée et enveloppés de coton bio) : du rectangle plat pour les personnes dormant presque sans oreiller à l’oreiller standard, en passant par l’oreiller épais et ferme pour les personnes dormant que sur le côté, plus 3 modèles d’oreillers carrés.

Optez en parallèle pour l’oreiller assorti en flocon de duvet d’oie, qui grâce à l’effet de suspension permanent procuré (sans aucune sensation de compression) et sa souplesse, offre maintien et douceur dans toutes les positions du sommeil.

Retrouvez la boutique en ligne Ardelaine.

Connaissez-vous la couette en tencel ou en soie naturelle ?

Le tencel est une fibre 100% biodégradable provenant de la cellulose de bois, issu de forêts gérées durablement et labellisées FSC ou PEFC, et dont le processus de fabrication ne nécessite aucun traitement chimique.

Résultat : on obtient une matière naturelle, douce et lisse, idéalement thermorégulatrice, qui créée ainsi un environnement sec et très agréable pour des nuits relaxantes. La marque allemande NaturFan propose plusieurs modèles de couettes en Tencel en piquage passerelles pour assurer le bon maintien des fibres à l’intérieur d’une enveloppe en coton labellisé « Coton made in Africa ».

A découvrir également la marque Couette et Nature qui propose une collection en soie naturelle. Rappelons que la soie est une matière noble très douce, résistante, en même temps d’une grande souplesse et légèreté, offrant comme la laine, un vrai confort thermique.

Des céréales pour faire des oreillers 100% bio !

Nuque tendue, dos en compote, mal de tête au réveil ? Il est grand temps de changer d’oreiller… et de sélectionner le bon.

Fleur de Sarrasin propose des oreillers sur mesure, remplis de cosses de sarrasin (traditionnellement utilisées en Asie) et fabriqués dans son atelier en Bretagne. Entièrement naturels et anallergiques, ces cosses favorisent la circulation de l’air et garantissent un oreiller  » respirant « . Sans compter que la malléabilité des cosses les rend très ergonomiques, pour un réveil garanti sans douleurs cervicales.

Laissez-vous surprendre par le garnissage de millet (céréale couramment utilisé en Afrique) de Mille Oreillers, entreprise basée à Lille. La culture du millet offre une balle légère et très fine, particulièrement moulante et douce au contact. Ce qui permet d’obtenir un oreiller d’une grande douceur et d’une fluidité remarquable, et qui plus est très facile à modeler aux différentes positions du sommeil.

Grâce à leur forme ronde et leur finesse, les balles offrent une impressionnante stabilité en garnissage, sans aucun bruit ni crissement lorsque vous bougez pendant votre sommeil.

Dans un autre genre, vous avez aussi l’épeautre, idéal pour ceux qui sont plutôt à la recherche d’un oreiller consistant, aéré, très stable mais souple.

Faites le choix d’un matelas le plus sain possible

Trop mou, trop ferme, pourvu de produits chimiques…, un matelas inadapté peut être l’une des causes d’un mauvais sommeil. C’est pourquoi il mérite que vous le choisissiez bien. Ne vous arrêtez pas à la dépense, même si celle-ci peut paraître conséquente à première vue. C’est sur le long terme qu’elle se révèle économique… et surtout avantageuse en terme de confort : sachez qu’un bon matelas a une durée de vie de presque 10 ans et un bon sommier davantage encore. La solution est bien du côté d’une bonne alliance entre ergonomie et écologie.

Eliminez tout de suite ceux en mousse synthétique, contenant notamment du polyuréthane, et par ailleurs trop souvent pourvus seulement de fines couches de rembourrage, pouvant par la suite être responsables de problèmes dorsaux. Évitez aussi les matelas à ressorts ensachés (le métal augmente l’exposition aux champs électromagnétiques) et les sommiers électriques.

Privilégiez les matelas fabriqués à partir de fibres naturelles

Au choix, du crin, de la toile de jute, du coton bio, du lin, de la pure laine vierge, des fibres de bambou ou encore de coco, ils vous garantissent un meilleur couchage, respectueux de votre santé et de votre morphologie tout comme préservent des réactions allergiques.

Pour les inconditionnels du confort ferme du latex, rappelez-vous que le latex synthétique est fabriqué à partir de pétrole et suite à des traitements chimiques particulièrement polluants, le risque d’émissions de COV nocives est plus ou moins élevé selon les modèles. Pour limiter ce risque, préférez tout simplement le latex naturel.

Attention ! Seuls les matelas contenant au moins 85% de latex naturel peuvent prétendre à l’appellation « d’origine naturelle ».

Selon vos goûts et vos besoins, optez alors soit pour le matelas en crin de cheval en plaques et recouvert de latex certifié des literies Bonnet garantissant par ailleurs un minimum de 85% d’hévéa naturel dans sa fabrication, soit pour l’un des 4 matelas de laine cardée d’Ardelaine, complètement fait main et à base de laine non traitée d’Ardèche et de Haute-Loire.

La marque Simmons vous propose sinon un matelas en fibres de bambou (Collection Sensoft Natural), la marque suisse Robustaflex un matelas en latex 100% naturel, pure laine vierge et crin de cheval et la marque belge Green Sleep un matelas en hévéa et pur latex naturel, avec une housse spécifique été et hiver.

Choisissez plutôt un sommier en bois massif (de hêtre ou de pin)

Et assurez-vous que le bois est certifié et n’a été traité qu’avec des cires et huiles naturelles. Vous trouverez plusieurs beaux modèles chez Futaine et Ardelaine (à lattes souples ou rigides).

Regardez aussi chez Green Sleep : du sommier basic en bouleau brut et lames fixes au modèle haut de gamme Ortho Green Fix en hêtre traité avec un vernis biologique, et lames maintenues avec des clips souples ou fermes pour épouser au mieux la morphologie du dormeur, la gamme est large.

Découvrez les avantages du couchage version futon

On n’y pense pas mais pour un maintien du dos, le futon est l’idéal. Veillez à ce que la structure soit en bois provenant de sources renouvelables, sans crochets ou charnières métalliques, et finie avec une teinture et un vernis naturels, et aussi à ce que le rembourrage soit en coton bio ou pure laine vierge naturelle. La garantie d’une structure saine.

A découvrir, le futon Futaine est composé de 7 couches de coton biologique issu du Bénin et cadré mécaniquement, sur un sommier fabriqué en hêtre des Pyrénées et traité avec des produits écologiques. Au choix, deux longueurs, 190 et 200 cm, et huit largeurs.

Quelques conseils pour bien dormir

Pour préparer un sommeil de qualité :

  • Se coucher et se lever à des heures régulières, avec même des rituels (lecture…)
  • Adopter un réveil dynamique pour bien réveiller votre corps
  • Adopter l’exercice physique régulier plutôt dans la journée (et non en soirée)
  • Eviter les aliments gras et sucrés et les repas trop lourds le soir
  • Bannissez les appareils électroniques dans la chambre, à cause du champs électromégnétique
  • Ne surchauffez pas, 18°C au maximum
  • Eviter les excitants après 16h, genre café, thé, cola…
  • Eviter l’alcool et le tabac le soir, la nicotine étant un stimulant et l’alcool favorisant l’instabilité du sommeil 
  • Aérez matin et soir pendant au moins 15 minutes pour renouveler l’air

Et rappelez-vous, une bonne journée commence par une bonne nuit, donc mettez toutes les chances de votre côté avec une literie bio tout confort !

Plus d’informations sur le site de l’Institut national du sommeil et de la vigilance

Maud Veisseire

Info+

Le sommeil, un besoin vital dont il faut prendre soin

Le sommeil est réparateur de notre organisme. En clair il est vital, au même titre que la respiration, ou la digestion. Plus qu'un simple repos, le sommeil permet en effet de récupérer nos capacités physiques et psychologiques.

En régulant nos fonctions métaboliques, le sommeil permet à nos tissus et cellules de se régénérer, ce qui renforce notre système immunitaire. La nuit est aussi le moment où les organes peuvent enfin souffler : le pouls et la respiration se ralentissent, la tension artérielle, le tonus musculaire et la température corporelle baissent. Notre corps libère à ce moment-là de nombreuses hormones qui renforceront notre résistance au stress et influenceront nos comportements alimentaires. Le cerveau de son côté en profite pour trier et emmagasiner des connaissances.

Bon à savoir :

Toutes les marques présentées ici sont labellisées pour l'agriculture biologique, le commerce équitable et la non utilisation de produits nocifs : Skal, IVN Best/ IMO, Agrocel, EKO, Öko-Tex, Ecocert, Gots...

Comment choisir l'épaisseur de votre couette ?
  • Pour les étés chauds ou si vous n'aimez pas être trop couvert(e), optez plutôt pour une couette légère, autour de 200g/ m²
  • Pour les personnes peu frileuses et les chambres tempérées (chauffées à plus de 16°C), optez pour une couette moyenne de 300g/ m²
  • Pour les personnes frileuses et les chambres peu chauffées (moins de 16°C), optez pour la couette grand confort de 500g/ m²
Attention !
Au moment de choisir couette ou oreiller en duvet d'oie, vérifiez qu'il est bien en "pur duvet neuf". Beaucoup de produits de literie sont composés de duvet "recyclé" ou "rénové". Or déjà utilisé, ce duvet perd en efficacité et surtout en longévité.
Petites astuces :

Si vous dormez... à plat ventre, optez pour un oreiller plat, pas trop mou. Si vous dormez sur le dos, choissisez plutôt un oreiller plus épais et moyennement ferme. Si vous dormez sur le côté, veillez à ce que votre colonne reste droite en dormant et optez alors pour un oreiller plus épais et pas trop dur.

Du latex, mais seulement d'origine naturelle !
Le latex naturel est issu de la sève de l'hévéa. Sans compter qu'il cumule de nombreuses autres qualités : cette matière permet de concevoir des matelas denses et extrêmement souples, qui s'adaptent point par point à la colonne vertébrale, quelle que soit la morphologie, est thermorégulatrice, antibactérienne, anti-acarienne, d'une grande fraîcheur et résistance (son élasticité est préservé à 95% même après 10 ans d'utilisation). Seul reproche, son origine lointaine et le CO2 lié à son transport.

Partagez cet article