Bioaddict



flash info
Publié Le 8 Mars 2016 à 15h31
 

20% de bio dans les cantines: le Sénateur Joël Labbé prêt à accepter le bio en conversion pour faire adopter la loi

Bien que la proposition de loi "Ancrage territorial de l'alimentation" portée par la Députée écologiste Brigitte Allain, et qui intègre 20% de bio dans les restaurants collectifs d'ici 2020, ait été votée à l'unanimité par les Députés début janvier 2016, contre toute attente, le Sénat a supprimé cette mesure de la loi (suite à un amendement du sénateur UDI Henri Tandonnet), la considérant comme inapplicable, ce qui est faux selon la Fédération National de l'Agriculture Biologique (FNAB).

Mais pour le Sénateur écologiste du Morbihan Joël Labbé, cette mesure fondamentale pour offrir une nourriture saine, de qualité et respectueuse de l'environnement, doit être maintenue dans le projet de loi.

Il propose donc deux mesures d'assouplissement pour arriver à un consensus "auquel cas cette loi imposant 20% de bio dans les cantines ne passerait pas": l'intégration de produits issus de l'agriculture en conversion bio, et le report au 1er janvier 2020 de l'obligation pour les municipalités d'intégrer 20% de bio dans les contrats signés avec les prestataires de services.

Joël Labbé préfère ainsi faire des concessions plutôt que de prendre le risque que la loi ne soit pas votée par les sénateurs. Mais ces mesures seront-elles suffisantes ?

Le réexamen du projet de loi Allain aura lieu ce mercredi 9 mars au Sénat. "Je ne doute pas que le projet de loi sera voté demain" a précisé Brigitte Allain lors d'une conférence de presse organisée ce mardi 8 mars au Sénat.

Mais il va falloir encore compter sur la pression des agriculteurs conventionnels et des lobbies agro-alimentaires qui restent fermement opposés au bio.



Retrouvez tous les Flash Infos :