Alerte à la pollution : 3 associations portent plainte contre X pour mise en danger d'autrui

Les associations Ecologie sans frontière, Respire et le Rassemblement pour la Planète ont décidé de porter plainte contre X pour mise en danger d'autrui suite à l'épisode de pollution aux particules qui affecte depuis vendredi 7 mars le nord-est de la France et une partie de la région centre, avec le niveau d'alerte --la plus élevée des mises en garde-- déclenché en région parisienne. Les particules fines peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires. Les plus fines d'entre elles (moins de 2,5 microns), qui pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et le sang, ont été classées "cancérogènes certains" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). La préfecture de police de Paris a conseillé aux populations les plus sensibles d'éviter les activités sportives intenses et de consulter médecins ou pharmaciens " en cas de gêne respiratoire ou cardiaque inhabituelle ". Les automobilistes, eux, sont invités à " différer leurs déplacements " et à " emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun ". La réglementation n'est pas appliquée en matière de qualité de l'air. "C'est sciemment qu'on commet des infractions réglementaires, c'est sciemment qu'on nous empoisonne et c'est sciemment qu'on nous tue. Il est donc normal que la justice soit saisie" a déclaré le président de l'association Respire, Sébastien Vray dans une interview pour le Nouvel Observateur.