Areva et l'après Fukushima

Le groupe d'énergie nucléaire français Areva s'est dit prêt jeudi à offrir des moyens supplémentaires aux autorités japonaises pour solutionner la crise à Fukushima et gérer l'après accident, notamment en participant au traitement des combustibles usés.