Dommages "quasi-irréversibles" concernant les sols de France

Le premier rapport d'une étude approfondie lancée en 2001 par le Groupement d'Intérêt Scientifique Sol (GISSOL) révèle des dommages parfois "quasi-irréversibles" concernant les sols de France causés par la pollution à l'arsenic ou au PCB (polychlorobiphényl) et surtout par le bétonnage intensif, qui reste le premier sujet d'inquiétude souligné par GISSOL. La superficie des terres cultivables remplacée par le bitume entre 2003 et 2009 est équivalente à celle perdue entre 1994 et 2003. En d'autres termes , les pertes comptabilisées en une décennie se concentrent désormais en 7 ans, chiffres qui inquiètent GISSOL.