Du bisphénol A dans la soupe

Une étude menée sur 75 personnes par des chercheurs de l'Université d'Harvard a démontré que des personnes consommant de la soupe en conserve durant cinq jours possédaient au terme de l'étude un taux anormalement élevé (1221% supérieur à celui de consommateur de soupe fraîche ) de bisphénol A (perturbateur endocrinien soupçonné d'accroître le développement de certains cancers) dans leur urine."L'étude suggère que la nourriture en conserve pourrait être un sujet d'inquiétude plus important encore, surtout en raison de son usage très répandu" s'inquiète Jenny Carwill, co-auteur de l'étude.