France 2030 : Emmanuel Macron veut "révolutionner l'agriculture" mais ne parle pas de bio

Le Président de la République Emmanuel Macron a présenté ce lundi 12 octobre le plan d'investissement "France 2030" à 30 milliards d'euros.

"France 2030, c'est la réponse aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d'investissement massif" précise Emmanuel Macron.

Parmi les 10 objectif du plan, le Président souhaite "investir dans une alimentation saine, durable et traçable". 2 milliards d'euros, dont 500 M€ en fonds propres, seront ainsi investis dans des innovations de "rupture" dans l'agriculture d'ici 2030 avec des "investissements ​dans trois révolutions qui vont en quelque sorte être la suite de la révolution mécanique et de la révolution chimique qu'on a connues : le numérique, la robotique, la génétique", a assuré Emmanuel Macron.

Ces investissements doivent permettre de "décarboner la production" agricole, "sortir de certains pesticides", "améliorer la productivité" et développer "des productions plus résilientes et plus solides dans les bio-solutions".

Le Président n'a pas une seule fois prononcé le terme "agriculture biologique" durant son discours.... Etrange, alors même que l'objectif de la Commission européenne est d'atteindre 25% des surfaces agricoles biologiques d'ici 2030. Notons qu'avec 9,5% des surfaces agricoles en bio en 2020, la France a encore de la marge pour atteindre cet objectif....

En revanche, le Président a prononcé le mot "génétique" pour "révolutionner l'agriculture"... Faut-il comprendre qu'il évoque les modifications génétiques des animaux et des plantes (OGM) ? (techniques totalement interdites en agriculture biologique)

Il a également prononcé le mot "robotique"... pour aider ou pour remplacer les humains ?

Ce Plan pour "révolutionner l'agriculture" semble bien être destiné à surtout valoriser les performances techniques et économiques des troupeaux et des champs. Est-ce cela le "mieux produire" dont parle le Président ?

Emmanuel Macron choisit "l'industrie plutôt que l'écologie" commente
France Nature Environnement, la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. En attendant d'avoir plus de précisions sur ces mesures, il pourrait en effet sembler que ce soit le cas... On attend maintenant de voir quelle somme sera consacrée au développement de l'agriculture biologique en France.