Greenpeace accuse une perte de 3,8 millions d'euros suite à une "grave erreur"

L'ONG internationale de défense de l'environnement Greenpeace accuse une perte de 3,8 millions d'euros sur le marché des taux de change, due à une "mauvaise décision" d'un employé.

L'ONG s'explique et fait son mea culpa dans un communiqué paru lundi 16 juin sur blog.greenpeace.fr et dont le titre est "une grave erreur": "Afin de se protéger des fluctuations des taux de change, Greenpeace, comme la plupart des organisations globales, passe des contrats avec des sociétés spécialisées pour acheter des devises à taux de change fixes.
C'est là que cette grave erreur a été commise : la signature d'un contrat mal ficelé sans respect des procédures internes. Cela a eu pour conséquence la perte de 3,8 millions d'euros. Une somme énorme sur le budget annuel de 300 millions d'euros.(...)Nous sommes les témoins impuissants d'un échec collectif de gouvernance.
Nous avons été attristés, honteux, de constater que notre organisation a perdu cette somme que nous devons uniquement à nos adhérents dans des flux financiers si contraires à notre éthique, aux valeurs que nous défendons."