La centrale nucléaire de Fessenheim occupée par Greenpeace

Une soixantaine de militants de l'ONG Greenpeace, représentant 14 nationalités européennes, française, allemande, belge, suisse, tchèque, danoise, slovène, italienne... occupent depuis ce mardi 18 mars au matin la centrale nucléaire de Fessenheim, et ont réussi à s'installer près du réacteur No1. Greenpeace veut ainsi démontrer une nouvelle fois à quel point il est encore facile de pénétrer dans cette centrale qui n'est donc toujours pas sécurisée, et souligner les risques que font courir à tous les pays d'Europe les 58 réacteurs en fonctionnement dans les 19 centrales nucléaires françaises.