La filière photovoltaïque française va-t-elle disparaitre?

C'est un véritable cri d'alarme que vient de lancer David Haïun Président du Groupe Solaire de France dans une lettre ouverte adressée à Ségolène Royal publiée par notre confrère le Huffington Post en date du 22 avril 2014. Pour lui le "photovoltaïque français va s'écrouler" et faire disparaitre des milliers d'emplois, dont 600 dans sa seule entreprise, si des mesures urgentes ne sont pas prises. Il demande ainsi à la Ministre de l'Ecologie de permettre aux installateurs de poser eux-mêmes des compteurs photovoltaïques sans passer par EDF, "qui n'a eu de cesse de les affaiblir", afin de réduire les délais et les coûts d'installation facturés par EDF et qui sont passés de 500 euros il y a 4 ans à plus de 2500 euros dans certains cas aujourd'hui.
Il demande aussi le rétablissement du crédit d'impôt développement durable (CIDD) pour les installations photovoltaïques supprimé par la loi de Finances 2014. Il demande enfin le gel de la baisse du tarif d'achat de l'électricité fournie par les petites installations et qui est passé de 46 euros par kWh à 29 euros entre 2010 et 2013.