Le coût de la sortie du nucléaire en France

Alors que la banque de l'Etat allemand, la KfW, a avancé lundi le chiffre de 250 milliards d'investissements nécessaires en dix ans, les premières estimations pour la France ont été lâchées jeudi par M. Bigot, patron du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) qui a estimé que "la facture énergétique exploserait". Des déclarations qui ont provoquées la fureur des opposants de l'atome, qui dénoncent des "calculs de coin de table".