Les abeilles continuent à mourir

Les résultats préliminaires d'une vaste étude "Epilobee" portant sur la mortalité des abeilles et menée par l'ANSES (Agence Nationale pour la sécurité de l'Alimentation et de l'Environnement) à l'échelle de 17 pays de l'Union Européenne viennent d'être présentés à la Commission Européenne à Bruxelles. Ils montrent clairement que les abeilles continuent à mourir en masse notamment dans les pays du nord de l'Europe. Le taux de mortalité est de 42,5% en Belgique, de 38,5 %, au Royaume-Uni , de 31,1% en Suède, de 29,8 % en Finlande, et de 27,7% en France. Et c'est sur notre territoire que la mortalité est la plus élevée pendant la saison apicole avec un taux de 13,6 %, contre moins de 10 % dans tous les autres pays étudiés. La France est aussi l'un des pays d'Europe qui emploie le plus de pesticides (herbicides, insecticides et fongicides) . Environ 60 000 tonnes sont répandues chaque année dans les cultures agricoles (90%) ou horticoles (10%).