Les artistes défenseurs de l'environnement récompensés par les Prix Coal Art

L'artiste suédoise Asa Sonjasdotter vient de recevoir le Prix COAL Art et Environnement 2014 pour son projet High Diversity. Elle a été désignée par un jury de personnalités de l'art contemporain, du développement durable et de l'environnement, parmi dix projets nommés. L'engagement de l'artiste se concentre sur les questions politiques liées à la biodiversité. Son projet consiste à réintégrer la culture d'une douzaine de variétés de pomme de terre apparues au cours des XVIIIe et XIXe siècles à et autour de Paris. Elle interroge à travers ce féculent l'histoire du colonialisme, des pressions commerciales et des normes de régulation européennes.
Un Prix spécial des blogueurs a également été remis à Naziha Mestaoui pour son projet One Beat One Tree. Artiste et architecte d'origine belge Naziha Mestaoui utilise l'espace, l'image et les technologies pour créer des expériences sensorielles et " immersives ". Son projet One Beat One Tree associe nouvelles technologies et programme de reforestation. Dans un pavillon recouvert de miroirs, implanté de façon permanente dans le jardin des Tuileries, l'artiste invite les Parisiens à planter un arbre.
Depuis 2010 le Prix COAL Art et Environnement, d'une valeur de 10 000 euros, récompense chaque année le projet d'un artiste contemporain sur les questions environnementales. Il avait cette année pour thème "Paris" et a engagé la participation de plus de 200 artistes provenant de plus de 30 pays.