Londres : les véhicules diesel polluants chassés de la ville

Mardi 29 juillet, le maire de Londres Boris Johnson a annoncé la création pour 2020 d'une zone " à ultra-basses émissions " au centre-ville afin de chasser l'immense majorité des véhicules diesel très polluants. " Améliorer la qualité de l'air est un défi qu'il est urgent de relever ", a-t-il déclaré. Il compte pour cela faire payer très cher les vieux véhicules diesel qui voudraient entrer dans le centre-ville. Depuis 2003, il existe déjà un péage urbain, actuellement de 15 euros par jour, pour tous les véhicules qui pénètrent dans cette zone. A partir de 2020, M. Johnson veut doubler ce montant pour les diesel qui ne respecteraient pas les nouvelles normes de pollution (norme "Euro 6").

Parallèlement, M. Johnson a annoncé que, d'ici à 2020, tous les bus auront des moteurs hybrides ou entièrement électriques. Quant aux taxis – qui fonctionnent au diesel –, ils devront rouler à l'électricité sur les routes les plus polluées, comme Oxford Street.